Fréquence Juive Magazine

Sarah Perets : "Pessah arrive à grands pas et le monde autour de nous change. Dans nos maisons, nous ne cessons pas de faire du ménage, tandis qu’au dehors, les magasins sortent les Matsot et les Haggadot. Soudain, nous sommes obsédés par la disparition de toute trace de Hamets afin de célébrer la sortie d’Egypte ainsi que notre liberté après des années d’esclavage."

Pessah contre l’arrogance La fête de Pessah est une ode à notre liberté, mais pourquoi la fêter en enlevant tout hamets de nos maisons? Pourquoi est-il strictement interdit de manger des aliments au levain à Pessah? La caractéristique de la pâte levée (hamets) est qu'elle monte et gonfle, symbolisant la fierté et la vantardise. Une Matsa, d'autre part, est mince et plate, suggérant la douceur et l'humilité. Pessah nous enseigne que le levain = l'arrogance, qu’il représente, est l'antithèse même de l'idéal de la Torah. Quand un individu est arrogant, il ne regarde que sa propre personne alors que D’ nous a mis sur terre pour nous connecter et nous entraider. De plus, l'égoïsme de quelqu’un d’arrogant, prive celui-çi de la capacité de discerner la dignité de son prochain et il pense souvent, avec suffisance, que l'autre personne est bien en dessous de “lui”.

L'homme humble, en revanche, montre une attitude tout à fait inverse, aussi bien en ce qui concerne l'accomplissement des Mitsvot que sa vision sur les êtres qui l’entourent. Chaque année, à l'occasion de Pessah, la Torah nous recommande de nous débarrasser de toute trace de hamets.

Diététique : Bien se nourrir pendant Pessah Quelques recommandations nutritionnelles : - Préférez les plats faits maison aux plats industriels. - Avant de cuisiner, pensez au style de gastronomie méditerranéen. - À table, consommez de l’eau plutôt que des boissons sucrées. - Préférez la cuisson vapeur à celle qui est frite. - Consommez la matsa de façon modérée à table et dans vos plats cuisinés. - Concernant la consommation de matières grasses, privilégiez les matières grasses saines telles que celles provenant des avocats, des noix et des amandes. - A chaque repas, consommez des légumes et des salades variés. - Concernant votre choix de dessert, contentez-vous d’une petite portion et choisissez des mets à base de fruits.




Nous devons extirper chaque particule du «hamets spirituel» qui réside en nous : l’arrogance - afin de pouvoir percevoir clairement nos propres défauts et les bonnes qualités de nos semblables. La vraie liberté Le Maharal de Prague (Rabbi Judah Loew, 1525–1609), explique que la Torah met en évidence le vrai sens de la liberté.

La liberté signifie la libération de notre dépendance à l’égard de questions ou de forces qui sont extérieures à notre vrai « moi » et à nos objectifs. "La vraie liberté permet au « moi » de briller sans entrave." La personne qui peut surmonter son instinct arrogant, les pressions sociales ou internes qui sont négatives et aligner sa vie sur le but de son âme, a libéré son vrai « moi » et lui a donné une expression et une dimension authentiques. Chaque année se présente à nous un festival de la vraie liberté, pour rechercher et nier les influences négatives et externes, et pour nous rappeler qui nous sommes vraiment. Quand le levain disparaît, alors notre essence intérieure ressort pour inspirer le monde comme D’ le désire. Joyeuses fêtes de Pessah. Sarah. .

Courrier des lecteurs

Lifestyle

Lifestyle

PESSAH LIBRE D’ORGUEIL

Sarah Perets : "Pessah arrive à grands pas et le monde autour de nous change. Dans nos maisons, nous ne cessons pas de faire du ménage, tandis qu’au dehors, les magasins sortent les Matsot et les Haggadot. Soudain, nous sommes obsédés par la disparition de toute trace de Hamets afin de célébrer la sortie d’Egypte ainsi que notre liberté après des années d’esclavage."

Lifestyle

PEUT-ON FÊTER THANKSGIVING ?

Ayant pour plus grand et beau symbole « la Reconnaissance » thankful, Thanksgiving représente ici la fête la plus importante de l’année – devant Noël. Après tout, ce dîner joyeux aux belles couleurs blondes et orangées n’est pas du tout une fête religieuse. Sommes-nous donc autorisés à célébrer ce repas familial américain annuel ?