Fréquence Juive Magazine

Depuis l’émergence de la pandémie COVID-19, les informations évoluent rapidement et nous sommes confrontés dans les médias et les réseaux sociaux à un flux d’informations contradictoires. Nous savons que les seules méthodes prouvées efficaces pour diminuer le risque de propagation du virus sont la distanciation sociale et le lavage régulier des mains. Puisque jusqu’à maintenant il n’y avait pas de vaccin ou de traitement prouvé efficace contre la COVID-19, les compléments alimentaires ont été et restent perçus dans l’opinion publique comme une alternative bénéfique. Lorsqu’il était infecté, le président Donald Trump a reçu lui-même lors de son hospitalisation de la vitamine D et du zinc.  Que disent les études scientifiques sur ces compléments alimentaires populaires en ces temps de pandémie ? Que faire d’autre pour renforcer son système immunitaire ? 

Système immunitaire et nutrition

Il y a un lien à double sens entre l'immunité et la nutrition. Les personnes souffrant de malnutrition sont à risque plus élevé d’infections. Inversement, les infections chroniques ou sévères causent des problèmes nutritifs.  C’est pour cela qu'il faut faire attention à notre nutrition dans le contexte de la pandémie COVID-19. Le système immunitaire fonctionne selon un mécanisme très élaboré et à plusieurs niveaux de défense. Chaque étape de la réponse immunitaire dépend de la présence de certains micronutriments (vitamines et oligo-éléments) qui agissent en synergie. Des études animales ont montré qu’une déficience en l’un de ces éléments (vitamine A, B6, C, D, E ou en zinc, sélénium, fer, cuivre et folate) peut altérer la réponse immunitaire.

Rôle des compléments alimentaires sur la COVID-19

  · Vitamine D
  Les études cliniques ont montré que la supplémentation en vitamine D a un rôle protecteur contre les infections respiratoires sévères comme la grippe.

Certaines études épidémiologiques ont montré que comparés aux patients qui avaient un taux normal de vitamine D, les patients infectés par SARS-CoV-2 qui avaient une carence en vitamine D présentaient une évolution plus sévère de la maladie. Cependant, il n’y a pas assez de recul ni de données cliniques suffisantes actuellement pour déterminer de façon significative le bénéfice de la vitamine D en prévention ou en traitement de l’infection à SARS-COV-2. Il n'y a toutefois rien à perdre à promouvoir la supplémentation quotidienne en vitamine D en attendant des résultats plus concluants, car le rapport bénéfice risque de la vitamine D sur la santé des muscles et des os est favorable. 

· Vitamine C
  La vitamine C ou acide ascorbique n’est pas fabriquée par notre corps, donc nous devons l’ingérer sous forme d’apports alimentaires ou de compléments. Elle agit comme antioxydant et capteur de radicaux libres et a des propriétés anti-inflammatoires. Certaines études cliniques ont montré une efficacité de la supplémentation en vitamine C dans les infections respiratoires, mais il n’y a pas assez de données disponibles actuellement sur l’utilisation de la vitamine C pour le traitement de la COVID -19.

· Zinc
  Le Zinc est un oligo-élément qui a montré en laboratoire un effet sur certains virus respiratoires. Les résultats des essais cliniques évaluant l’efficacité du zinc dans les infections respiratoires montrent une réduction de la durée des symptômes de 2 jours en moyenne. Il n’y a pas d’étude évaluant le zinc dans la prise en charge de la COVID-19, mais des essais cliniques sont en cours pour tester le zinc. Jusqu’à 40 mg par jour, le zinc par voie orale est bien toléré mais à des doses élevées il peut causer des nausées, vomissements et une perte de goût. Le zinc par voie nasale doit être évité car il cause une perte de l’odorat. 

Recommandations diététiques

  Une bonne alimentation est primordiale pour la santé car il est important de maintenir des taux optimaux de vitamines et de minéraux dans notre corps pour maintenir le bon fonctionnement de notre système immunitaire. Même si nous ne disposons pas de données suffisantes pour montrer un effet de la supplémentation en vitamines sur la prévention de la COVID-19 dans les études scientifiques, une nutrition optimale a un effet favorable sur les facteurs de risque de la COVID-19 comme l’obésité, le diabète et les maladies cardiovasculaires.

L’OMS préconise de :

· Consommer un minimum de 5 portions de fruits et légumes frais (ou surgelés) par jour.
· Boire suffisamment d’eau par jour.
· Privilégier les aliments complets comme les pâtes et le riz brun, le quinoa, le blé complet car ils contribuent à un système digestif sain et augmentent la sensation de satiété.
· Éviter une consommation excessive de sucre, de graisses et de sel.
· Éviter la consommation d’alcool qui affaiblit le système immunitaire.
· Privilégier les repas en famille et les repas faits maison.
· Faire participer les enfants à la préparation des repas.




 De plus, une alimentation équilibrée contrebalance les effets délétères de la sédentarité et de la distanciation sociale par ses effets positifs sur la régulation du sommeil et de l’humeur. 

Autres habitudes de vie saines 

L’alimentation n’est pas le seul facteur de la réponse immunitaire. L'âge, les toxines, l’alcool, les maladies chroniques, le stress chronique et le manque de sommeil l’affaiblissent. Afin de réduire les facteurs de risques de la maladie COVID-19 comme le diabète ou les maladies cardio-vasculaires, ou bien pour réduire le risque chez les personnes âgées ou qui présentent ces facteurs de risque de contracter une forme sévère de la maladie, il est important d’adopter des habitudes de vie saine. Selon un sondage, 68% des Américains font plus attention aux facteurs de risque de maladies chroniques depuis la pandémie COVID-19, et 62% ont adopté de meilleures habitudes de vie.

Un mode de vie sain c’est

· Dormir suffisamment 
  Le sommeil est un moment naturel de récupération pour notre corps durant lequel un certain type de médiateur de l’inflammation est libéré pour combattre les infections. Pour un sommeil réparateur, il est recommandé un minimum de 7 heures de sommeil chez les adultes. Eteindre la télé, les téléphones et autres écrans 30 minutes avant d’aller au lit est bénéfique car la lumière bleue qu’ils émettent diminue les taux de mélatonine qui aide à l’endormissement.

  · Faire de l’exercice régulièrement
  Il est recommandé de faire 150 minutes d’exercice modéré par semaine. Mais même de petits changements (être plus souvent debout, faire une marche rapide) sont importants s’ils sont persistants.  

· Diminuer et gérer son stress
  55% des Américains ont affirmé être affectés par le stress causé par la pandémie COVID-19, notamment à cause de l’isolation sociale, de l’interruption des routines quotidiennes et de la peur face à l’avenir. Le stress cause la libération d’hormones comme le cortisol qui affaiblit la réponse immunitaire. L’exercice, les méthodes de relaxation, la méditation, la prière et la gratitude sont autant d'outils à disposition pour gérer son stress.

Points clés

  L’usage de compléments alimentaires optimise la réponse immunitaire, mais les études cliniques n’ont pas montré, ou bien n’ont pas assez de recul suffisant pour montrer une efficacité directe sur la maladie COVID-19.


Une alimentation équilibrée et une hygiène de vie saine restent les meilleurs moyens de renforcer son système immunitaire car aucun complément alimentaire ne contient tous les bénéfices fournis par des aliments sains.
Si un régime équilibré n’est pas accessible, il est conseillé de prendre une multivitamine à des doses standard pour maintenir des taux de vitamines suffisants. 
Évitez les suppléments à très fortes doses ou qui prétendent frauduleusement prévenir ou guérir la COVID-19.
.

Recent Reviews

LE "CHOLENT" : On l'appelle aussi LA "DAF"

9.3

Plus connu sous le nom de ragoût ou « hamin » - chaud, en hébreu, ce plat ancien datant du 1er siècle est né de l’interdit de cuisiner pendant Shabbat. Fréquence Juive vous présente, aujourd’hui, une recette revisitée ne manquant pas d’originalité. Et oui ! Au delà de tous les clichés, les hommes cuisinent !

Courrier des lecteurs

Vie pratique

Vie pratique

Vitamines contre la COVID-19 : est-ce que ça marche ?

Depuis l’émergence de la pandémie COVID-19, les informations évoluent rapidement et nous sommes confrontés dans les médias et les réseaux sociaux à un flux d’informations contradictoires. Nous savons que les seules méthodes prouvées efficaces pour diminuer le risque de propagation du virus sont la distanciation sociale et le lavage régulier des mains. Puisque jusqu’à maintenant il n’y avait pas de vaccin ou de traitement prouvé efficace contre la COVID-19, les compléments alimentaires ont été et restent perçus dans l’opinion publique comme une alternative bénéfique. Lorsqu’il était infecté, le président Donald Trump a reçu lui-même lors de son hospitalisation de la vitamine D et du zinc.  Que disent les études scientifiques sur ces compléments alimentaires populaires en ces temps de pandémie ? Que faire d’autre pour renforcer son système immunitaire ? 

Vie pratique

L’EDUCATION DES ENFANTS

Par Sarah Perets

Vie pratique

Les teenagers à L.A.

Ils sont frais, plein d’énergie et ont la volonté d’entreprendre. Les études, les petits jobs, les sorties le soir, nombreux sont ceux qui ne sont pas convaincus d’avoir le choix, malgré une jeunesse tout de même très enthousiaste et épanouie. FREQUENCE JUIVE s’intéresse aux endroits qu’ils fréquentent, leurs soirées, leurs activités, leurs rêves et leur mode de vie.