Fréquence Juive Magazine

« Dans une interview récente de Patrick Bruel parlant de sa judéité, il dit: "On est juif à partir du moment où tu me le reproches ». Je pense que notre identité juive ne devrait pas être une réaction face à l’antisémitisme mais plutôt, à l’image de notre peuple, une déclaration forte d’amour et d’unité. Une présentation négative du fait d'être juif neutralise les jeunes juifs plus que toute autre chose et la plus grande menace pour la survie juive est l'identité juive confuse. Aujourd'hui, dans de nombreuses écoles et familles juives, l'identité juive se construit surtout grâce à l'enseignement de la conscience de l'Holocauste et les sentiments anti-Israel, alors qu’être Juif, c’est tellement plus que cela. »

Continuer l’histoire



A Tel Aviv, il y a une vingtaine d’années, un groupe de chercheurs fit une expérience fascinante. Ils demandèrent aux passants de dessiner “un Juif”. La plupart des participants – des personnes non pratiquantes et pour certaines carrément anti-religieuses - dessinèrent un homme avec une kippah sur la tête et des peot (pattes). Cette étude est encore plus intéressante lorsque l’on réalise que malgré les stéréotypes antisémites, les juifs défient toutes les définitions conventionnelles d'un «peuple» ou d'une «nation» et peuvent être d’une race, d’une culture ou d’une expérience historique différente de leurs coreligionnaires. Malgré nos origines communes, notre peuple a vécu sur des continents différents durant ces 3000 dernières années, ce qui se voit dans nos langages et nos apparences si distinctives.



L’ appartenance à un peuple



Selon la Halaha (loi juive), un Juif est toute personne née d'une mère juive ou ayant subi une conversion au judaïsme. C’est ainsi depuis l’époque biblique et cela est également fermement établi dans le Code de la loi juive. On retrouve l’appellation “juif” dans les écritures, quand on parle de Mordechai. Dans le traité Megillah (12b), Rabbi Yochanan définit une personne juive comme “toute personne qui -comme Mordechai- rejette l'idolâtrie”. Le terme «Juif» est dérivé du nom du quatrième fils de Yaakov: Yehouda. A l'origine, ce nom fut appliqué uniquement à ses descendants, puis aux exilés et réfugiés qui étaient restés habiter en Israël. Les commentaires expliquent que le nom Yehouda partage la même racine que le mot hébreu hoda'ah, qui signifie reconnaissance ou soumission. Celui qui reconnaît l'existence de D.ieu et se soumet à son autorité - dans la mesure où il est prêt à sacrifier sa vie pour la sanctification de Son nom - est appelé un Yehoudi = un juif.

Par conséquent, Avraham est communément appelé «le premier juif». En tant que première personne à reconnaître l'unique D.ieu, rejeter les voies idolâtres et être prêt à donner sa vie pour ces mêmes objectifs - Abraham incarna la «judéité» plusieurs siècles avant que le terme ne devienne courant.

"Etre juif n’est pas un style de vie"






Avoir conscience d’un rôle



Nous sommes Juifs parce que D.ieu nous a choisis pour jouer le rôle central dans la mise en œuvre de Son dessein dans la création, orienter nos vies conformément à Sa volonté et développer une société qui reflète Sa bonté et Sa perfection.
La substance de cette relation? la Torah. La Torah est le mode d’emploi et le plan qui décrit le monde que désire D’ et détaille la manière dont l'Inventeur de la vie souhaite qu'elle soit vécue.

Toujours Juif



Sommes-nous juifs parce que nous adhérons aux croyances et aux pratiques prescrites par la Torah ? Et si oui, un juif qui ne pratique pas, est-il considéré comme juif ? Que se passe-t-il si (h”v) une personne se convertit à une autre religion?
Le Talmud nous enseigne: (Sanhédrin 44a), «même si un Juif a “transgressé”, il reste quand même Juif». Selon la loi de la Torah, la judéité d'une personne n'est pas une question de style de vie ou de perception de soi : on peut être totalement inconscient de sa judéité et être “100%” juif, et de même, on peut se sentir juif et observer tous les préceptes de la Torah mais ne pas être “halahiquement” juif. Une personne juive (de naissance ou par conversion) le restera à jamais, et rien ne pourra venir changer ce statut.
Ce n'est pas l'observance des mitsvot de la Torah («commandements» divins) qui fait de nous un juif, mais l'engagement que représentent les mitsvot.

La Torah est cruciale pour notre relation avec D.ieu. Grâce à la Torah, le Juif se reconnecte avec son essence et fait de son lien intrinsèque avec D’ une réalité dans la vie quotidienne. Le judaïsme enseigne des leçons essentielles pour le futur de l’humanité dont la croyance que chaque personne est créée à l'image de D.ieu, et est donc unique et précieuse. La morale juive qui nous a été transmise depuis des générations est absolue et nous avons, comme mission de créer un endroit pour D’ sur terre pour la partager avec les autres peuples et Lui créer une place près de nous.

« Allez Patriick ! On t’le dit quand même, on t’aime »

Par Sarah Perets .

Recent Reviews

Notre rapport avec Hachem Rav Yossef Sitruk Zatsal

9.3

À l’approche de Roch Hachana, évoquons certaines des problématiques que nous avons à résoudre dans notre vie afin de nous préparer de manière optimale à ce grand jour. La principale d’entre elles étant celle de notre rapport avec Hachem.

Courrier des lecteurs

Paroles Rabbiniques

Paroles Rabbiniques

Etre juif, c'est quoi ?

« Dans une interview récente de Patrick Bruel parlant de sa judéité, il dit: "On est juif à partir du moment où tu me le reproches ». Je pense que notre identité juive ne devrait pas être une réaction face à l’antisémitisme mais plutôt, à l’image de notre peuple, une déclaration forte d’amour et d’unité. Une présentation négative du fait d'être juif neutralise les jeunes juifs plus que toute autre chose et la plus grande menace pour la survie juive est l'identité juive confuse. Aujourd'hui, dans de nombreuses écoles et familles juives, l'identité juive se construit surtout grâce à l'enseignement de la conscience de l'Holocauste et les sentiments anti-Israel, alors qu’être Juif, c’est tellement plus que cela. »

Paroles Rabbiniques

UN SOIR DE SEDER CHEZ RABBI CHAIM PINTO

Baruch Hachem, nous sommes arrivés à la fête sainte de Pessa'h, au cours de laquelle Hachem a amené nos ancêtres de l'esclavage à la liberté, une fête où de nombreux miracles se sont produits comme les dix plaies, l’ouverture de la mer et d’autres innombrables actes divins. Pendant Pessa'h, nous avons l’occasion de nous reconnecter à nos ancêtres et de mériter des miracles dans nos propres vies. Aujourd'hui, nous allons raconter une belle histoire de mon arrière grand-père, le Saint Tzaddik Rabbi Chaim Pinto.

Paroles Rabbiniques

Pourquoi se déguise-t-on pendant Pourim ?

Qui ne connaît pas cette coutume tellement répandue et appréciée des petits et des grands ? Le déguisement de Pourim ! Voyons ce que nos sages, en instituant cette tradition, ont voulu nous enseigner, quel message ont-ils voulu nous faire passer ?

Paroles Rabbiniques

DE QUOI DEPEND NOTRE REUSSITE ?

Réussir ou échouer ? Avec ou sans efforts ? Pour qui ? Pourquoi ?

Paroles Rabbiniques

BO Être accompagné par D.ieu Par RABBI MOSHE PINTO

« L’Eternel dit à Moché : “Viens chez Paro ; car Moi-même J’ai appesanti son cœur (…) ” » (Chémot 10:1)

Paroles Rabbiniques

LA THORA FACE A LA SCIENCE

Rav Joseph Haïm Sitruk Zl’ : La science et le message de la Thora sont-ils compatibles ? Existe-t-il des preuves scientifiques de la véracité de la Thora ?

Paroles Rabbiniques

LA SOUCCA

À L' OMBRE DE LA FOI

Paroles Rabbiniques

ENGLISH BONUS : Yom Kippur

A day unique and distinct from the rest of the year, by RABBI JOSHUA BITTAN

Paroles Rabbiniques

KIPPOUR : TOUT EST ENTRE NOS MAINS

RAV YOSSEF-HAÏM ABERGEL

Paroles Rabbiniques

ROCH HACHANA

QUELLE MERVEILLEUSE JOURNÉE !

Paroles Rabbiniques

CHABBAT, UNE AUTRE DIMENSION

« Moïse convoqua toute la communauté des enfants d’Israël et leur dit : ‘Voici les choses que Hachem a ordonné d’observer. Pendant six jours vous travaillerez mais au septième vous respecterez une solennité sainte, un chômage absolu en l’honneur de Hachem ; quiconque travaillera en ce jour sera mis à mort.’ » (Chemot 35, 1).

Paroles Rabbiniques

L' ASTROLOGIE

L’astrologie est une science juste ayant une influence, par les astres, sur l’être humain. Aujourd’hui personne ne connaît le réel impact de cette science. Le Mazal représente l’influence astrologique. Grâce à chaque lettre qui compose votre prénom, votre date, l’heure de votre naissance, et les mouvements des voyelles de votre prénom, on peut savoir quel est votre signe zodiacal ainsi que votre destinée. Cependant ce n’est que théorique. Rav Ron Chaya Voyons ce que nos Rav nous apprennent.

Paroles Rabbiniques

VEILLÉE DE CHAVOUOT

Par Rabbi Moshe Aharon

Paroles Rabbiniques

L’Ayin Hara, parlons-en !

À la demande de nos lecteurs, FREQUENCE JUIVE met en avant des Rabbins francophones mondialement connus à travers un sujet. Vous les suivez en vidéo, sur les réseaux sociaux ou en direct dans vos évènements. Leurs paroles nourrissent vos esprits et développent votre spiritualité. Découvrons ce qu’ils ont à dire sur le mauvais œil.

Paroles Rabbiniques

Bezraat Hachem

avec l’aide de D.

Paroles Rabbiniques

Pensée juive

Cours du RAV SITRUK Prévoir le mal pour l’éviter

Paroles Rabbiniques

PAROLES DE RABBI

Quelques paroles du Rav Benchetrit…