Fréquence Juive Magazine

Inspiration selon un cours du Rav Benchetrit diffusé le 1er Août 2021 : « Tu trouves ce que tu cherches », sujet mis en parallèle avec l’expatriation des francophones aux Etats-Unis, qui ne serait, en fait, qu’un simple et agréable raccourci donnant un sens à nos vies.

Ils sont partout !
Les barbus en kippa, on les adore ! Dans les vidéos Youtube, dans les plus grandes conférences, et même dans les classes de philo, les cours de Torah de ces fameux « rabbins médiatiques » de notre époque ont la faculté, avec plus ou moins de fluidité et d’humour, de sortir du contexte des passages de notre Sainte Torah pour en faire un enseignement général.

Ce sont eux qui nous racontent ce qu’est la vie, eux qui nous donnent envie de la vivre à fond en nous demandant parfois, c’est vrai, d’avoir un comportement surnaturel - ils arrivent même à nous faire kiffer ! - mais aussi ils sont aussi ceux qui nous redonnent du peps dans nos pires descentes !

« Du peps dans nos pires descentes »



D’après vous, doit-on se demander ce qui va nous arriver
ou bien chercher ce que l’on va trouver ? En général, nous trouvons toujours ce que nous cherchons - à part quand Il en a décidé autrement -.

Lorsque nous cherchons à nous marier, nous nous demandons souvent sur qui nous allons tomber, mais cherchons-nous ce que nous devons trouver ? Et de quoi sommes-nous faits - composés - pour y parvenir ?

C’est très simple


Vous est-il déjà arrivé de vous surprendre vous-mêmes, 
de comprendre au plus haut point votre véritable nature et de réaliser enfin qui vous êtes vraiment ? Heureusement, ceci finit toujours par nous arriver. Chers expatriés, tous autant que vous êtes, ici, aux Etats-Unis, pensez-vous que vous êtes arrivés ici par hasard ? (Que nenni ! le hasard n’existe pas) 

Lorsqu'on vous demande pourquoi vous vivez aux USA, vous répondez certainement que vous avez gagné votre carte verte à la loterie, que c’était pour vivre votre « American Dream », que votre conjoint vous y a emmené pour son job… et que votre famille vous manque, et patati, et patata…

« Ici par hasard ? Que nenni ! le hasard n’existe pas »


Ne vous-êtes vous jamais dit que c’était simplement parce que vous aviez enfin trouvé ce que vous cherchiez
depuis si longtemps, que votre mission ne s’arrêterait pas là, et qu’elle commençait à peine ici, à cet endroit précis ?? 

Afin d’avoir l’espoir, un jour, de ressentir cela, essayez déjà de bien vous connaître.

"Ecouter le cours du prof, c’est une chose, mais l’interpréter à sa façon et dans nos vies personnelles, c’est ce qui est le plus amusant."




Être conscient que vous êtes cette personne-là et pas une autre, dotée de ces capacités-là, avec tels et tels défauts, telles et telles qualités, avec ce caractère, cette sensibilité, cette chance, ce passé, ces bonnes actions, ces erreurs, et pour aller un peu plus loin…ces réparations. Arrêtez de survoler.

C’est juste à ce moment précis que vous vous sentirez le plus présent, quel bonheur ! Je vole et  en plus, je vis ! 

Certains attendent un peu plus longtemps pour être réellement conscients de qui ils sont, de ce qu’ils vivent, du pourquoi de tout cela, et de ce qu’ils doivent trouver ici. En réalité, ils sont longtemps inconscients, jusqu’au  jour où ils vivent un choc électrique qui leur fait tout réaliser d’un  seul coup, et là c’est terrible ! 

Alors pourquoi attendre ? Il faut prendre en mains et avec maturité vos choix ! Pourquoi ne pas se dire tout de suite : « Bon allez, maintenant je vais me poser, je vais un peu penser… non pas à « quelle est la dernière série Netflix ?… mais plutôt à chercher « comment vivre sa connaissance en toute conscience et avec volonté », dit le Rav.

En résumé, ne tardez pas trop à prendre conscience, sinon il risque d’être trop tard. « Pourquoi voir le match en différé, alors qu’on peut le voir en direct ? » (mdr :)

Et là vient le moment le plus symbolique du cours du Rav.
Attention, ouvrez grand vos oreilles, et concentrez-vous :
« Le temps : Est-ce un présent continu ou un présent séquencé par notre ignorance du futur et notre oubli du passé ? »
.

« La réalité de D_ dans le cœur de l’homme  ».



Quoi qu'il en soit, si vous êtes ici, c’est pour quelque chose.
Déjà parce que vous n’êtes pas là-bas mais c’est aussi pour grandir, ça c’est sûr ! 

Chaque marmite a son couvercle



Chaque homme va selon sa volonté.
Et puisque que la volonté est divine, on peut dire que c’est Hachem qui vous a mis là ; alors cherchez à savoir pourquoi. Vous allez bien trouver !

Céline Bonnan Site internet du Rav Benchetrit :
Cliquez ici .

Recent Reviews

PHILOSOPHIE GRECQUE VS PENSÉE JUIVE

9.3

Deux époques bien distinctes ont marqué le peuple grec ; le temps de la mythologie, incluant toutes sortes de superstitions et de croyances et le temps de la réflexion et de la science. Découvrons comment les grecs de l'antiquité sont passés d’une époque de superstition et de mythologie à un temps de développement philosophique et mathématique.

Courrier des lecteurs

LA CHRONIQUE DE

LA CHRONIQUE DE

Notre mission : Trouver ce que l’on cherche ou chercher ce que l’on doit trouver ?

Inspiration selon un cours du Rav Benchetrit diffusé le 1er Août 2021 : « Tu trouves ce que tu cherches », sujet mis en parallèle avec l’expatriation des francophones aux Etats-Unis, qui ne serait, en fait, qu’un simple et agréable raccourci donnant un sens à nos vies.

LA CHRONIQUE DE

LA JOIE : Back to the future

Face à un échec, les réactions les plus courantes restent le déni et la colère. L’ échec est douloureux. Il nous renvoie à nos limites, nos faiblesses et nos lacunes. La reconstruction, suite un échec, se fait souvent après une acceptation, une analyse des facteurs de l’échec, un nouveau plan d’attaque, un besoin de renouveau.

LA CHRONIQUE DE

HERBERT PAGANI : PLAIDOYER POUR MA TERRE

Herbert Avraham Haggiag Pagani, dit Herbert Pagani est un peintre, sculpteur et auteur-compositeur interprète de chansons italien des années 1970, né le 25 avril 1944 à Tripoli en Libye et mort à 44 ans à Palm Springs en Californie aux États-Unis. Il repose à Tel Aviv, en Israël.
Dans plusieurs de ses chansons, il a insisté sur son identité juive (l’étoile d’or) et son soutien à Israël (Plaidoyer pour ma terre), texte qui constitue son « credo » philosophique.
Plus de 45 ans après, ce texte est toujours d'actualité

LA CHRONIQUE DE

Les gens de 2020

Voici ce qu’ils nous disent de faire, les gens de 2020 : « Lavez-vous les mains, portez des masques, prenez vos distances, restez chez vous, portez-vous bien ». Jusque là, rien de trop difficile.

LA CHRONIQUE DE

CELINE BONNAN On était bien…

Quand il faisait bon vivre à Los Angeles, quand les rues portaient leur maquillage, que les commerces grouillaient de monde, que les restaurants respiraient encore les sixties… on avait de la chance !

LA CHRONIQUE DE

CELINE BONNAN N'AVOIR QU'UNE SEULE IDÉE EN TÊTE, SE BONIFIER

Etant jeune, on se dit souvent que l’on a le temps…le temps de quoi ? De penser à l’avenir, de réfléchir à ses actes, de méditer sur soi-même. Bien sûr qu’on a le temps ! Oh oui l’insouciance... Mais pas trop longtemps.

LA CHRONIQUE DE

CHABBAT DES LUMIERES

Par Bob Oré Abitbol

SUBSCRIBE TO NEWSLETTER!
Subscribe now!