Fréquence Juive Magazine

Face à un échec, les réactions les plus courantes restent le déni et la colère. L’ échec est douloureux. Il nous renvoie à nos limites, nos faiblesses et nos lacunes. La reconstruction, suite un échec, se fait souvent après une acceptation, une analyse des facteurs de l’échec, un nouveau plan d’attaque, un besoin de renouveau.

Mais ne vous-êtes vous jamais demandé comment revenir à votre état initial ? Cela vous paraissait sûrement être un énorme challenge.


Le miracle à portée de main


Quand un homme reste joyeux après une chute, une épreuve, une défaite professionnelle, un divorce, une maladie, sa volonté le propulse en avant. L’effort qu’il doit faire pour se reconstruire devient beaucoup plus accessible. La vie est belle, malgré et contre tout !

La tristesse semble être le thème le plus actuel de nos vies. Facile de composer une chanson lorsqu’on est triste, plus difficile lorsqu’on est heureux. Confinements, distanciation de personnes, tenues de protection, tous ces schémas de prise en charge face à la pandémie causée par le virus du Covid-19 sont des facteurs de dépression très évidents de notre époque.

Le soupir, le reproche, la plainte, c’est si simple. On se défoule, on se décharge, même si l’on cherche toujours un peu de réconfort. A l’inverse, un sourire, une histoire drôle, un moment heureux, c’est ce qui nous fait avancer. Si l’on avait réalisé, le jour où l’on nous a retiré ce dont on jouissait, que tout ceci ne nous appartenait pas, alors à ce moment-là, nous aurions tout compris.

Un sourire, une histoire drôle, un moment heureux


En admettant que l’Eternel Tout Puissant vous ait juste repris ce qui n’était pas à vous, le miracle sera à portée de main.

Pour redevenir joyeux, il ne reste plus qu’à recréer de la joie !





Nous sommes tous capables d’évoluer avec une vision négative. Le plus dur, c’est de trouver le côté positif.
Si vous tombez malade, et que vous souhaitez redevenir une personne en bonne santé ; si votre femme vous quitte, et que vous souhaitez qu’elle revienne ; si vous perdez beaucoup d’argent dans une affaire et que vous désirez en gagner de nouveau, soyez joyeux ! Vous l'ignoriez peut-être mais c’est la seule arme qu’il vous reste dans l’échec.



Elle préserve, protège, reconstruit, redynamise. Ce bon moment qui vous anime, c’est la volonté qui vous pousse. Lorsque vous êtes joyeux, c’est parce que vous reflétez ce qui se passe à l’intérieur de vous. Donc logiquement, dans l’échec, vous devriez être triste. Mais si vous parvenez à maîtriser cet état de tristesse, au point de ne plus vouloir le subir, vous avez tout gagné ! Acceptez, apprenez à vous connaître, agissez, contrôlez, et vous serez joyeux. Être joyeux n’est pas forcément un état de nature logique par rapport à ce qui vous est arrivé antérieurement.

Autrement dit, pour redevenir joyeux, il ne reste plus qu’à recréer de la joie. Facile à dire… mais à faire !

Le seul qui y parvient détient une grande force. .

Recent Reviews

10 ASTUCES POUR GARDER LA LIGNE PENDANT LES FÊTES

9.3

Sur le point de vue de l’alimentation, le temps des fêtes n’est pas une période « facile » au niveau du contrôle de soi car on a souvent une fâcheuse tendance à mettre nos habitudes saines de côté. Résultat, ces jours prennent souvent l’allure d’un marathon à haut risque. Quelques astuces utiles à connaître peuvent vous éviter de commencer l’année par des lendemains difficiles. Comment garder le cap ? Tout est question d’équilibre.

Courrier des lecteurs

LA CHRONIQUE DE

LA CHRONIQUE DE

LA JOIE : Back to the future

Face à un échec, les réactions les plus courantes restent le déni et la colère. L’ échec est douloureux. Il nous renvoie à nos limites, nos faiblesses et nos lacunes. La reconstruction, suite un échec, se fait souvent après une acceptation, une analyse des facteurs de l’échec, un nouveau plan d’attaque, un besoin de renouveau.

LA CHRONIQUE DE

HERBERT PAGANI : PLAIDOYER POUR MA TERRE

Herbert Avraham Haggiag Pagani, dit Herbert Pagani est un peintre, sculpteur et auteur-compositeur interprète de chansons italien des années 1970, né le 25 avril 1944 à Tripoli en Libye et mort à 44 ans à Palm Springs en Californie aux États-Unis. Il repose à Tel Aviv, en Israël.
Dans plusieurs de ses chansons, il a insisté sur son identité juive (l’étoile d’or) et son soutien à Israël (Plaidoyer pour ma terre), texte qui constitue son « credo » philosophique.
Plus de 45 ans après, ce texte est toujours d'actualité

LA CHRONIQUE DE

Les gens de 2020

Voici ce qu’ils nous disent de faire, les gens de 2020 : « Lavez-vous les mains, portez des masques, prenez vos distances, restez chez vous, portez-vous bien ». Jusque là, rien de trop difficile.

LA CHRONIQUE DE

CELINE BONNAN On était bien…

Quand il faisait bon vivre à Los Angeles, quand les rues portaient leur maquillage, que les commerces grouillaient de monde, que les restaurants respiraient encore les sixties… on avait de la chance !

LA CHRONIQUE DE

CELINE BONNAN N'AVOIR QU'UNE SEULE IDÉE EN TÊTE, SE BONIFIER

Etant jeune, on se dit souvent que l’on a le temps…le temps de quoi ? De penser à l’avenir, de réfléchir à ses actes, de méditer sur soi-même. Bien sûr qu’on a le temps ! Oh oui l’insouciance... Mais pas trop longtemps.

LA CHRONIQUE DE

CHABBAT DES LUMIERES

Par Bob Oré Abitbol