Fréquence Juive Magazine

Sfenj, Bimuelos, Bambalounis, Soufganiot, Donuts, en veux-tu en voilà ! Appelez-les comme vous voulez, les beignets frits dans l’huile restent les mets les plus célèbres de la fête de Hanouka. Agrémentés de sucre, de confiture, de crème ou encore de chocolat, ils font la joie des enfants, de leurs parents et même de leurs grands-parents !

Ingrédients :

- 250g de farine type 55
- 40g de sucre
- 2 sachets de sucre vanillé
(ou 65g de sucre si vous ne mettez pas de sucre vanillé)
- 15g de levure fraiche, ou 1 sachet de levure sèche
- 80ml de lait entier tiède (40°)
- 1 gros oeuf (ou 3 jaunes d'oeufs moyens)
- 50g de beurre pommade
- 1 bonne pincée de sel
- 1 bouchon de rhum / de fleur d'oranger / arôme vanille
- Zestes de citron / d'orange (ajout personnel, c'est délicieux !)

Préparation :

- Délayez la levure dans le lait tiède (pas chaud !).
- Dans la cuve du robot, mettez ce mélange avec la farine, l'oeuf, l'arôme et les zestes de citron. - Pétrissez un peu, et ajoutez le sucre et le sel, puis le beurre pommade.
- Pétrissez encore quelques minutes.
- Couvrez et laissez lever deux heures : il faut que la pâte ait doublé de volume.

Cette pâte lève plus lentement que la pâte à pain, c'est normal.
- Etalez ensuite la pâte sur 2 cm d'épaisseur, en essayant de ne pas appuyer pour ne pas trop dégazer la pâte : - Avec un emporte pièce (ou un verre), détaillez des cercles.

Attention : Plus on travaille la pâte, plus elle se rétracte. C'est pour cela que lorsque vous étalerez les chutes de pâte, il faudra bien soulever la pâte obtenue avant de détailler de nouveaux cercles, si vous ne voulez pas vous retrouver avec des cercles tout petits.

- Posez les cercles ainsi obtenus sur une plaque très farinée sinon, au moment de les faire frire, ils resteront collés (même sur du papier sulfurisé !) et dégazeront immédiatement. Laissez-les lever une heure. Cette phase d'attente est importante, c'est elle qui sera la garante de beignets bien gonflés, mais ne dépassez pas une heure, sinon vous aurez énormément de mal à manipuler les beignets pour les plonger dans l'huile.

Il est important de faire frire les beignets à feu doux. La température idéale est 180°celsius (360°F). Si vous mettez le feu trop fort, les beignets gonfleront trop vite et seront vides à l'intérieur ! Privilégiez une huile neutre, l'idéal étant celle de pépins de raisins, (je trouve que les autres huiles laissent un arrière goût). Si vous avez une friteuse c'est l'idéal (avec de l'huile toute neuve évidemment), moi j'utilise une toute petite casserole dans laquelle je mets 250ml d'huile, et je fais frire les beignets un par un. SI vous choisissez cette option, il faudra retourner très fréquemment le beignet pour qu'il gonfle bien. Si vous le laissez sur une face et que vous attendez pour le retourner, il ne sera pas bien gonflé. Retournez-le quasiment sans arrêt, car il n'est pas immergé comme dans une friteuse.
Mettez-les sur du sopalin une fois cuits pour absorber l'excédent d'huile (retirez-les avec une écumoire).

"Le fait d'ajouter des zestes d'agrumes est, selon moi, indispensable : les beignets sont nettement meilleurs !!!"






- Vous pouvez les garnir avec du chocolat, de la compote de pomme, de la crème pâtissière... Pour cela, l'idéal est d'utiliser une poche avec une douille à garnir, ou, à défaut, une douille très fine. Elle vous servira également pour fourrer les éclairs ou les choux.
Pour les recouvrir de sucre en poudre, j'utilise un sac congélation dans lequel je mets un peu de sucre. Je place ensuite un beignet dedans et je secoue bien.
Vous pouvez également choisir de les saupoudrer de sucre glace, à l'aide d'un tamis, mais attendez qu'ils soient froids !

ASTUCES :

- Utilisez toujours de l'huile neuve (évidemment...)
- Si vous n'avez pas de thermomètre pour savoir si l'huile est à 180°, plongez-y un morceau de pain : il doit immédiatement remonter et dorer en 40 secondes.
- Ne remplissez jamais le récipient au-delà du tiers de sa hauteur : l'huile mousserait au contact de la pâte. - Si l'huile n'est pas assez chaude, la pâte l'absorbera, et vos beignets seront très gras. Si elle est trop chaude, les beignets cuiront trop à l'extérieur et seront crus à l'intérieur.
- Pour garder une température de cuisson constante, ne faîtes pas cuire en même temps trop de beignets. Au contact de la pâte, le bain de cuisson refroidit !
- Pendant la cuisson, retournez les beignets pour qu'ils dorent uniformément.
- Pour juger du temps de cuisson des beignets, testez le premier beignet : ouvrez-le et vérifiez son degré de cuisson.
- Retirez les beignets avec une écumoire, puis égouttez-les sur une bonne épaisseur de sopalin. - les beignets doivent être servis le jour même. Ils ne se conservent pas au-delà, ils ne se congèlent pas non plus (mieux vaut éviter).
- il paraît que le fait d'ajouter un peu d'alcool (comme le rhum, le brandy...) rendrait les beignets moins gras. J'ai essayé et je n'ai pas vu la différence, mais ça ne peut pas faire de mal.



..
- Le fait d'ajouter des zestes d'agrumes est, selon moi, indispensable : les beignets sont nettement meilleurs !!!
- Si vous voulez les garnir, il existe une autre technique que la douille : il suffit de déposer la confiture (ou autre chose) au milieu d'un disque de pâte, et d'ajouter un autre par-dessus. Pour souder les deux disques ensemble, voici une astuce extraordinaire : prenez un emporte-pièce à peine plus petit, et reformez un cercle sur les deux disques, mais en faisant un mouvement de rotation !! C'est ce mouvement de rotation qui va renforcer la soudure entre les deux disques, pour ne pas qu'ils s'ouvrent à la cuisson ! (Vérifiez quand même qu'ils soient parfaitement soudés...)
.

Recent Reviews

10 ASTUCES POUR GARDER LA LIGNE PENDANT LES FÊTES

9.3

Sur le point de vue de l’alimentation, le temps des fêtes n’est pas une période « facile » au niveau du contrôle de soi car on a souvent une fâcheuse tendance à mettre nos habitudes saines de côté. Résultat, ces jours prennent souvent l’allure d’un marathon à haut risque. Quelques astuces utiles à connaître peuvent vous éviter de commencer l’année par des lendemains difficiles. Comment garder le cap ? Tout est question d’équilibre.

Courrier des lecteurs

Recettes et cuisine juive

Recettes et cuisine juive

Etes vous plutot boulou ou bouscoutou ?

Stars des tables judéo-tunisiennes ! Tartinés avec de la pâte de noisettes, servis avec un café turc ou une citronnade, cette génoise moelleuse et ce biscuit sec évoqueront toujours avec une grande nostalgie, ce goûter typique de l’enfance sépharade. Préparés par des marocains ou des tunisiens, chacun sa tradition ! Une chose est sûre, chez les plus grands comme les plus petits, sur une table de Shabbat ou dans un coin de la cuisine, le « boulou" et le « bouscoutou » font l’unanimité.

Recettes et cuisine juive

Le Cheesecake "gastronomique" de Chavouot

La voie lactée de Chavouot est notre fameux gâteau au fromage traditionnel aux mille recettes, voici une version savoureuse et délicate ! Testez, dégustez et n’hésitez pas à imaginer un nappage de fruits, de crème, de bonbons ... Hag Samea'h ! Recette de Laurence Orah Phitoussi @babaganoush_recipes sur Instagram.

Recettes et cuisine juive

Tiramisu sans Gluten

Recette d’Estie Wolbe publiée sur le site kosher.com

Recettes et cuisine juive

Biscotti aux pépites de chocolat et aux dattes

Recette de Jamie Feit Spécialiste et Coach en nutrition Casher & Gluten free

Recettes et cuisine juive

Les couronnes à l’anis

LES RECETTES DE NOTRE COMMUNAUTÉ Le Talmud dit qu’il n’existe pas de fête sans nourriture et sans boisson. Originaire d'Afrique du nord où les pâtisseries Juives ressemblent beaucoup aux pâtisseries Arabes., Cecile vous dévoile aujourd'hui, ses talents de pâtissière. Au menu : de simples biscuits en forme de couronne, au goût subtil et parfumé d'anis.

Recettes et cuisine juive

LES GALETTES BLANCHES DE POURIM VERSION 2021

Symbolisant l'innocence et la pureté de la reine Esther, ces petits biscuits secs recouverts d'un glaçage royal font la star des gâteaux de Pourim. Recette algéroise ou Constantinoise, le plus important, c' est de ne pas rater le blanc !

Recettes et cuisine juive

LE "CHOLENT" : On l'appelle aussi LA "DAF"

Plus connu sous le nom de ragoût ou « hamin » - chaud, en hébreu, ce plat ancien datant du 1er siècle est né de l’interdit de cuisiner pendant Shabbat. Fréquence Juive vous présente, aujourd’hui, une recette revisitée ne manquant pas d’originalité. Et oui ! Au delà de tous les clichés, les hommes cuisinent !

Recettes et cuisine juive

La côte de boeuf MADE IN L.A.

Plats copieux, salades de Shabbat, desserts gourmands, nous recherchons souvent « the » recette, le plat le plus original, celui qui nous fait saliver au resto !

Recettes et cuisine juive

PÂTES FRAÎCHES "AL DENTE", "FROM SCRATCH" & "HANDMADE"

"Al dente" signifie que les pâtes doivent être à peine croquantes. C'est ainsi que les mange les italiens ! Fondantes et moelleuses, NI besoin de machine perfectionnée ou de préparation longue, juste des produits frais et l'envie de partager un plat chaleureux entre amis ou en famille. Avis aux amateurs de bonnes pâtes !

Recettes et cuisine juive

LA COCA ALGÉROISE REVISITÉE PAR : LES NOUVELLES MERES JUIVES

Certains diront qu'il s'agit d'une pizza, d'autres d'un chausson... Pour les novices, ne vous imaginez pas une pizza italienne, ni un chausson aux pommes, vous ne pourriez pas être plus loin de la réalité. En effet, cette pâtisserie salée, que l'on retrouve dans toutes sortes de boulangeries algériennes qui se respectent, c'est une "Chakchouka" (une compotée de poivrons, tomates, oignons, toujours pour les non-initiés), enfermée dans une pâte. Elle peut prendre différentes formes, celle d'un grand rectangle à découper en parts, ou celle de petits chaussons fourrés.

Recettes et cuisine juive

Macarons aux écorces de chocolat Recette de Pessa'h

Avec les "Coconut Macaroons" Manischewitz , By NINA SAFAR @kosherinthekitch , From LOS ANGELES

Recettes et cuisine juive

Thor’Apéro : Fricassés au Thon LE GRAND CLASSIQUE BY SABINE

Qui n’a jamais « kiffé l’apéro » de Chabbat ? Plus connu sous le nom de « kémia », ce moment privilégié que l’on partage soit le vendredi soir, soit le samedi midi, entre amis, en famille, à la syna, dans le jardin d’un ami ou même sur le balcon des voisins, est un vrai « toast à la vie ». Très souvent entre le Kiddouch et quelques paroles de Thora, on commence par lever un verre (alcool à consommer avec modération évidemment) en s’exclamant « leh’aïm » ! (à la vie !).

Recettes et cuisine juive

LES BEIGNETS DE BRIGITTE

Sfenj, Bimuelos, Bambalounis, Soufganiot, Donuts, en veux-tu en voilà ! Appelez-les comme vous voulez, les beignets frits dans l’huile restent les mets les plus célèbres de la fête de Hanouka. Agrémentés de sucre, de confiture, de crème ou encore de chocolat, ils font la joie des enfants, de leurs parents et même de leurs grands-parents !

Recettes et cuisine juive

Les Makhoud de Gérald N.

Beignets de pomme de terre à la Constantinoise

Recettes et cuisine juive

Les poivrons de Julie

iNSTAGRAM : @lajulyfrombeverlyhills

Recettes et cuisine juive

AMERICAN CHEESECAKE

Brigitte D.

Recettes et cuisine juive

BRIOCHE AU NUTELLA

BRIGITTE D.

Recettes et cuisine juive

BOUSCOUTOU TUNISIEN

JOELLE G.

Recettes et cuisine juive

Amandes/choco Cake

Brigitte G.