Fréquence Juive Magazine

Fréquence Juive : « Monsieur le Grand Rabbin, FJ vous remercie d’avoir accepté de répondre à nos questions. Les juifs français des Etats-Unis regardent la situation en France et, en particulier la montée de l’antisémitisme avec beaucoup d’attention mais également avec beaucoup d’inquiétude, peut-être amplifiée par la séparation et l’éloignement. Pensez-vous que nous ayons raison d’être inquiets ? »

Haïm Korsia :
« Votre question est touchante parce que nous nous inquiétons aussi pour les juifs des Etats-Unis, justement, pour la même raison. Pittsburgh, Williamsburg…Le sentiment d’une fracture entre le judaïsme et le soutien à Israël est de plus en plus important en Amérique. En France, nous avons réussi à faire voter la définition de l’IHRA par toutes les assemblées représentatives du pays, qui réaffirme que l’antisionisme est de l’antisémitisme. Aux Etats-Unis, on sent bien qu’une partie de l’électorat américain n’adhère plus à cette vision prophétique d’Israël, bien qu’ils furent pendant longtemps parmi les plus sionistes, vivant avec conviction la résurrection d’Israël comme la preuve de l’arrivée des temps messianiques. En 2015, lors des attentats de l’Hypercasher, votre président avait parlé de « random shooting », ce qui avait été ressenti comme un déni de la réalité.

D’ailleurs, aucune autorité américaine n’était présente dans la marche républicaine du 11 janvier 2015, le jour du plus important rassemblement de l’histoire moderne du pays. Nous nous faisons du souci pour nos coreligionnaires américains, mais il faut savoir que lorsque le Am Israël se fait du souci, nous sommes tous unis les uns les autres. »

FRANCE ET JUDAÏSME



Fréquence Juive :
« Question un peu plus personnelle. Nos enfants se prénomment Joshua, Aaron et Isaac. Pensez-vous qu’ils s’intègreraient facilement et parfaitement dans la population française ? »

Haïm Korsia :
« Oui, sans conteste. Et en particulier ces prénoms-là ! Ceux à connotation biblique sont très à la mode. Et les Américains ont cette capactié extraordinaire à adopter des prénoms bibliques, que l’on retrouve également dans la culture protestante et qui s’exportent ensuite dans le monde entier via Netflix, le football, ou le cinéma... Un homme s’appelant « Moïse » ou « Ezéchiel » peut être juif ou protestant. De nombreuses familles françaises de notre nouvelle génération appellent leurs enfants « Saül », qu’ils prononcent de manière usuelle ,autrement dit avec la prononciation américaine. Le fait de passer ce prénom par le prisme américain, le rend au fond, totalement universel. »

Fréquence Juive :
« Il semble que vous ayez de très bonnes relations avec tous les autres cultes religieux. Pourquoi est-ce si important ? »

Haïm Korsia :
« La seule chose qui nous détruit totalement est l’ignorance. Napoléon a dit : « la seule guerre que nous remportons toujours, c’est la guerre contre notre ignorance », et c’est très juste ! Il est fondamental de connaître les rites des autres, ne serait-ce que dans le calendrier.

« La seule solution pour que chacun ne devienne pas l’ennemi de l’autre »!

Demain soir, c’est Chemini Atseret. Celui qui croise son copain juif et qui lui dit « bonnes fêtes » est touchant car il va à la rencontre de l’Autre ! Lorsque arriveRamadan, je dis à mes amis musulmans : « Aid Mabrouk ». Le vrai partage est celui du temps. La lutte contre l’antisémitisme passe d’abord par la lutte contre les préjugés, même ceux que l’on porte à l’intérieur de notre communauté. C’est pourquoi j’ai missionné des prêtres, des imams et des pasteurs dans les écoles juives, afin que nos jeunes puissent les rencontrer et partager avec eux. Ce fut un travail formidable. Je parie sur la génération future avec cette pédagogie, seule solution à mon sens, pour que l’un ne devienne pas l’ennemi de l’autre. »

LES COMBATS DE NOTRE COMMUNAUTÉ



Fréquence Juive :
« Un peu avant votre élection, dans une interview datant du 21 mars 2021, vous avez évoqué des sujets comme la défense de l’abattage rituel, la défense des femmes qui n’ont pas leur guet, la disponibilité des rabbins dans les communautés, les besoins des familles dans les écoles juives, le lien entre les communautés. Toutes ces choses restant à améliorer dans lesquelles vous vous êtes engagé ont-elles enfin vu le jour ? »

Haïm Korsia :
« Pendant Souccot - et ceci marche également pour Hanouka -, nous disons : « Eternel, aide-nous à redresser la Soucca de David qui est en train de tomber. » Autrement dit, notre effort est dans le travail incessant que nous faisons pour la consolider. C’est souvent lorsque l’on pense que tout est fini, que tout commence réellement. Je ne peux malheureusement pas vous dire que j’ai mené le combat pour défendre l’abattage rituel, que je l’ai fini et que je l’ai gagné. Je vais devoir le mener durant toute ma carrière, ainsi que mes successeurs. Concernant le combat contre l’apathie des gens pour défendre les femmes qui doivent recevoir leur guet, je ne peux pas vous dire que j’ai réussi, parce que chaque cas demeure une insulte à l’humanité et au bon sens. Nous continuons à nous battre tant qu’il nous le faudra.

NEO AMERICANO JUDAÏSME



Fréquence Juive :
« Ici, aux USA, nous n’avons pas de grands rabbins des Etats-Unis, bien que nous soyons très nombreux, l’unité, il faut se l’avouer, n’est pas la même qu’en France. Il n’y a pas de consistoire. Pourtant, nous célébrons les mêmes fêtes, avec la même joie et les mêmes prières. À l’intérieur d’une même ville, d’un quartier à l’autre, même si les synagogues bordent les rues et que les mezouzot sont sur toutes les portes, les différences sont flagrantes entre les ashkénazes et les sépharades, les français et les israéliens, les marocains et les tunisiens… Pensez-vous qu’il faille nous conformer à la loi du pays ? Peut-on parler de Néo-americano judaïsme ? »

Haim Korsia :
« Entre les marocains de Meknès et ceux de Fès aussi (rires) ! Je ne suis pas américain mais je sais qu’au Québec, les problèmes perdurent entre les gens d’origine séfarade et ceux qui sont ashkénazes.

« Aux Etats-Unis, on sent bien qu’une partie de l’électorat américain n’adhère plus à cette vision prophétique d’Israël »




En France, nous avons largement dépassé ces malaises. Le Grand Rabbin de Paris est ashkénaze, le Grand Rabbin de France est Séfarade. Je peux vous faire tout l’office de Rosh Hachana et Kippour selon les rites constantinois, algérois, marocain, tunisien ou ashkénaze…. En Amérique, ils n’ont pas eu l’immense chance d’avoir Napoléon, qui a unifié le judaïsme français en créant le Consistoire. Le judaïsme bordelais, le judaïsme comtadin, le judaïsme d’Alsace - même celui du Haut-Rhin et du Bas-Rhin - sont différents. Entre Metz et Nancy, ils se distinguent bien que vivant à 30 kilomètres d’écart. Mais nous sommes ensemble. Cette idée-là est au cœur du principe de la société française. En Amérique, le principe sociétal est plus proche d’un principe d’éclatement communautaire. Il faut, en effet, en arriver à des situations lourdes pour que l’esprit américain unitaire se retrouve. Alors qu’en France, nous sentons plus naturellement cette pulsion d’unité du judaïsme. Le modèle du judaïsme français ne se retrouve nulle part ailleurs, ni aux Etats-Unis, ni en Israël. Les Français aiment se retrouver dans des communautés où se dessine la diversité du peuple juif. »

Français : définition = Tsarfat
Tsarfat = Creuset dans lequel un orfèvre met des métaux différents, qu’il fond dans un alliage unique, et c’est exactement ce qu’est le judaïsme.


GESTION DE LA CRISE SANITAIRE



Fréquence Juive :
« Port du masque, distance de sécurité, lavages de mains, tests virologiques négatifs obligatoires dans les deux jours précédant l’entrée dans une synagogue ? Pensez-vous en arriver à exiger la vaccination ? »

Haïm Korsia :
« Je l’ai déjà exigée dans les synagogues, lors des offices de Roch Hachana et Kippour - ou au moins, un test PCR négatif pour ceux qui n’avaient pas pu encore le faire. J’estime que ne pas se faire vacciner, c’est ne pas répondre aux appels de la Bible consistant à protéger son prochain, à être le gardien de son frère. Depuis le début de la crise, notre stratégie a été très stricte. J’ai fait fermer les lieux de culte - même lorsque le gouvernement nous autorisait à les ouvrir pendant les fêtes de Chavouot - car j’estimais que l’on n’était pas prêt à garantir la sécurité sanitaire. Grâce à cette gestion intransigeante, nous n’avons eu à déplorer aucun cluster. Les fidèles reviennent dans les offices, et certains même, nous remercient d’avoir protégé leurs proches – jusqu’au Ministre de l’Intérieur qui nous a remercié dans une lettre. C’est un contrat de confiance que l’on a avec nos fidèles. »

« Être le gardien de son frère, avec l’aide de Celui qui nous aide toujours"!

CONVERSION AU JUDAÏSME



Fréquence Juive :
« Après les progrès scientifiques et les tests ADN qui prouvent la filiation juive, peut-on considérer les enfants nés d’un mariage mixte comme étant juifs à part entière ? »

Haïm Korsia :
« Si la maman est juive et le papa ne l’est pas, il s’agit donc d’un mariage mixte. Si la maman est 100 % juive, l’enfant est juif. Si le papa est juif et la maman ne l’est pas, comment dire à un petit Joshua Cohen, qui a un papa portant le nom de COHEN et une maman du nom de SMITH, qu’il n’est pas juif ? Disons qu’il a une part dans le judaïsme et qu’il faut juste que l’on régularise sa situation.

« Il faut juste que l’on régularise »!

J’interdis de parler de conversion. J’ai imposé ce concept pour que l’on dise : ce petit a une part dans le destin du peuple juif, il faut juste qu’il y travaille en ayant une pratique – dont celles du Chabbat et de la cacherout- accompagnée d’une inclusion communautaire, et là on reconnaît une évidence ! Nous ne sommes pas là pour refuser du monde, mais plutôt pour accompagner toute personne qui se reconnait dans le judaïsme, ses valeurs et ses préceptes.

HAIM KORSIA ET SA VISION DE LA RÉUSSITE



Fréquence juive :
« Quels conseils donneriez-vous à nos enfants pour réussir dans la vie? »

Haïm Korsia :
« Deux phrases vous répondent. « Plutôt que de réussir dans la vie, il faut essayer de réussir sa vie ». Et « Le plus important, c’est de réussir à vivre ».

J’ai vu tellement de personnes confrontées à la difficulté de vivre, d’aimer, d’exister, d’être en relation avec les autres, que c’est déjà pour moi, une grande victoire. Les rescapés de la Shoah, malgré tout ce qu’ils ont vu et vécu, ont réussi à vivre, à aimer, à fonder une famille. Pour moi, c’est la plus grande des victoires. Il y a donc un enjeu d’engagement.

S’engager pour la vie, pour vivre et s’engager pour les autres ; il s’agit là de ma vision de la vie.

Il n’y a rien de plus grand que de s’engager.

Me voici, je suis présent aux autres, je suis présent à moi, je suis présent à la société, je suis présent à Mon Créateur. Hineni ! (en hébreu).

« Celui qui n’est pas occupé à naître est occupé à mourir.! »
Bob Dylan.

Fréquence juive :
« La communauté juive de Los Angeles vous remercie à nouveau, Monsieur le grand rabbin de France, et espère vous recevoir très prochainement. »

Propos recueillis par Fréquence Juive. .

Recent Reviews

LE VIN CASHER A-T-IL ENCORE UN SENS ?

9.3

Le vin :
  Une boisson unique au monde ? Une boisson unique pour les Juifs ! C’est ce que nos sages confirme par l’attribution d’une béraha - bénédiction - unique à cette seule boisson. En effet, tout aliment nécessite une bénédiction préalable à leur consommation. Celle des jus de fruits est identique à celle de l’eau. Seul le vin (incluant le jus de raisin) sort du lot, avec une bénédiction spécifique.

Courrier des lecteurs

Interviews Exclusives

Interviews Exclusives

HAIM KORSIA, GRAND RABBIN DE FRANCE

Fréquence Juive : « Monsieur le Grand Rabbin, FJ vous remercie d’avoir accepté de répondre à nos questions. Les juifs français des Etats-Unis regardent la situation en France et, en particulier la montée de l’antisémitisme avec beaucoup d’attention mais également avec beaucoup d’inquiétude, peut-être amplifiée par la séparation et l’éloignement. Pensez-vous que nous ayons raison d’être inquiets ? »

Interviews Exclusives

CYRIELLE SARAH COHEN
Celle qui trouvait toujours la lumière…

Cyrielle Sarah Cohen sort son premier ouvrage « Mais t’étais où ? » aux Editions Médicilline. Sorti le 17 mai 2021, ce roman d’apprentissage retrace l’enfance et l’adolescence de Sarah Kahn avec ses premiers coups de cœur et ses premières désillusions dans une quête infinie de l’amour et du frère qu’elle n’a jamais eu. Un parcours entrecroisé de sa grande histoire d’amour qui aurait pu être belle…!
Fréquence Juive Magazine entre au vif du sujet à travers une interview à coeur ouvert. Découvrez le plus profond de ce qui se trouve en elle, une jeune et jolie personnalité française ne manquant pas d’ambition.

Interviews Exclusives

DAVID SERERO

Le Marocain de Broadway

Interviews Exclusives

Daniel Levi : Invitation à la vie

Daniel se livre à nous et libère son émotion à travers l’expression de ses sentiments les plus profonds. Sa passion, sa musique, sa création ne sont que le reflet de réalités criantes. Car pour lui, tout semble si clair, sa perception est si bienveillante qu’il nous invite dans son monde : celui où l’on se sent bien si l'on sait trouver sa place et rester authentique, celui où, malgré tout, l’on garde l’espérance d’une vie meilleure et plus douce. Fréquence Juive vous ouvre les portes : place au spectacle sentimental de Daniel Levi avec la sortie de son nouvel album « Grâce à toi ».

Interviews Exclusives

Larusso : Tout arrive pour le bien !

Elle enflamme les dance floors dans nos mariages, nos bar-mitsvot, nos karaokés et toutes nos fêtes. Disque d'or, single d'or et single de diamant, Laetitia Serero a atteint les 2 millions de disques vendus, grâce à son incroyable succès « Tu m’oublieras », reprise de Régine devenue si populaire en 1999. C’est ce qui l’a rendue célèbre, mais pas seulement. Aujourd’hui, elle nous dévoile son côté spirituel. Derrière son franc-parler pouvant parfois attiser la flamme se cachent tellement de spontanéité, d’humanisme et surtout, de vraies valeurs !

Interviews Exclusives

« JEWBUZZ » : Le média qui fait « buzzer » la communauté

« jewbuzz » est le 1er média d’humour juif pour les francophones. Des vues par des milliers de personnes sur Instagram, Facebook et Twitter, derrière les coulisses : c’est David Krief qui fait le buzz ! Jeune entrepreneur parisien de 29 ans vivant en Israël depuis 5 ans, David vient du monde digital. Chaque jour, il poste des blagues juives déferlantes pour nous faire rire. Aujourd’hui, Fréquence Juive s’intéresse à sa façon originale de faire passer les bons messages et transmettre l’actualité à travers un média positif et plein de bonnes énergies.

Interviews Exclusives

Amir, un rayon de soleil

Ce mois ci- nous avons le plaisir d’interviewer Amir. Son sourire et sa bonne humeur ont fait de lui l’un des chanteurs préférés des Français…

Interviews Exclusives

Alex Fredo, la graine de star française

Juste avant le début du match PSG–Bayern Munich de la finale de Ligue des Champions 2020, Alex nous avoue ne pas être un très grand fan de foot, mais quand il s’agit d’un grand match, il est là ! De toute façon, pour lui, lorsqu’il était en cour de récré, il savait bien que pour être aimé des filles, il fallait être le meilleur au foot ! Entouré des bonnes personnes, avec sa chevelure et son bagou, ce jeune humoriste de 33 ans aux origines tunisiennes et polonaises biélorusses, croit très fort en soin étoile et rien ne l’arrête, ni les challenges, ni même le corona !

Interviews Exclusives

Shirel

En toute complicité... Shirel vit en Israël depuis 1996. A l’heure à laquelle nous l’interviewons, elle est confinée chez elle, comme les gens du monde entier, en compagnie de son mari et de ses enfants. La situation est si compliquée mais elle est si positive ! Sa voix de velours et ses bonnes vibrations nous entraînent vers un monde si bien coloré que nous nous retrouvons passionnés par ses idées. Voici Shirel, une jeune femme extraordinaire qui sait parler de joie et d’amour.

Interviews Exclusives

Michel Boujenah Encore plus charmant, encore plus marrant, encore plus touchant !

Michel Boujenah : « Bonjour Céline, c’est Michel. Alors déjà je vous avertis, c’est vous qui allez tout prendre ! Je suis sur le point de rater mon avion, ma salle de répétition a pris l’eau, mon piano est en plein courant d’air et je viens de tacher mon pull en cashmere. Mais je répondrai à vos questions. »

Interviews Exclusives

KEV ADAMS

Kevin Smadja : 10 ans de carrière, 5 M de followers, et pour la deuxième fois aux US, Kev nous fait son show. Ça va être la H’eida !

Interviews Exclusives

MICHELE BOHBOT

Mais qui est-elle vraiment ? Mère de 7 enfants, dévouée à sa famille, fondatrice et Designer de la marque Bisou Bisou.

Interviews Exclusives

INÉDIT : DANIEL LEVI À COEUR OUVERT

Initialement connu pour être l’emblème des « Dix Commandements », le jeune auteur-compositeur-interprète est fier de ses cinquante-huit ans et de ses cinq albums studios. Sa célèbre voix « full of vibes » nous avait tant manquée… mais il ne s’arrête pas là. Il remonte à l’Olympia, part en tournée internationale, et en prime, sort un double-album Best-Of ! À une période de sa vie où il est mis à l’épreuve, Daniel se confie et nous parle de ce qu’il appelle « l’aventure extraordinaire ». Affecté par « la » maladie, il a passé le cap. Sa fameuse « envie d’aimer » ne l’a jamais autant poussé vers la Emouna ! Pour lui, Hachem ne l’a jamais abandonné, Il lui a juste permis un renouveau. Au cœur de la ville ensoleillée de Marseille, dans un petit restaurant casher de la rue St Suffren, un homme simplement heureux portant un t-shirt de Clint Eastwood, et une casquette à l’envers pour l’occasion, Daniel, le vrai, l’authentique, nous livre ses sentiments les plus profonds en s’adressant aux lecteurs de FREQUENCE JUIVE.

Interviews Exclusives

Gilbert Montagné

VIENS DANSER !

Interviews Exclusives

LA RÉALITÉ VIRTUELLE

avec Gilles Amsallem

Interviews Exclusives

RAV CHEMOUNY

De Madagascar à Los Angeles, le rabbin du centre Rachi de Netanya sensibilise de nombreuses communautés juives francophones. Cela fait un plus d’un an que nous l’écoutons à Los Angeles. Rav Chemouny – 3 minutes de Torah- nous réveille chaque matin avec une vue d’ensemble sur la Paracha de la semaine, qu’il applique à notre vie quotidienne. Grâce à son énergie positive, sa vidéo éclaircit nos idées, jusqu’à conditionner les actions de notre journée. Avec quelques heures de décalage, sur WhatsApp ou sur Youtube, en français avec un léger accent israélien, son message passe à la perfection. Aujourd’hui, c’est avec une grande humilité qu’il nous confie comment il en est arrivé là.

Interviews Exclusives

Ishtar Alabina C’est la vie, Ya habibi !

Ishtar née Ester est israélienne. De mère juive égyptienne et de père juif marocain, elle est plus connue sous le nom d’Alabina, chanteuse d’un célèbre groupe français, accompagnée de ses musiciens Los Ninos de Sara. La dernière fois qu’elle est venue chanter à Los Angeles, c’était en 2013. Passionnée et déterminée à tout donner, elle arrive bientôt aux USA et au Canada pour une tournée magistrale. Elle fait l’unanimité dans le cœur de la communauté. Accueillons-la comme il se doit, elle le mérite !

Interviews Exclusives

Enrico Macias

« Donnez, donnez do-donnez, D. vous le rendra ! »Enrico a choisi Los Angeles, là où il se sent bien, pour célébrer ses 80 ans. Sur la scène du « Sabban Theater », l’ambiance est à son comble. Lui et sa guitare, accompagné de ses musiciens, il fait le show plus que jamais et donne tout le meilleur ; ça chante, ça danse, le théâtre de Beverly Hills résonne dans toute la ville. FREQUENCE JUIVE & Enrico sont en direct live: Profitez de notre entrevue avec ce légendaire chanteur oriental de toutes les générations.

Interviews Exclusives

Du croquis à la réalité, Yves B. design réalise tous vos projets

Fort de 20 ans d’expérience, Yves est aux petits soins avec ses clients. Né à Marseille, Yves s’est toujours senti artiste et a toujours été proche de sa communauté. Sa sensibilité pour le dessin le fera parcourir plusieurs destinations. Aujourd’hui, à Los Angeles, Yves B. Design est la pointure de l’ameublement sur mesure.

Interviews Exclusives

Schnitzly Le Schnitzel au goût du jour

Ifat, une jeune femme pleine d’entrain, reprend les rennes d’un des best-sellers de Pico bd à Los Angeles. Mère de deux jumeaux, la restauration ne lui fait pas peur. La nouvelle patronne aspire à une grande réussite.

SUBSCRIBE TO NEWSLETTER!
Subscribe now!