Fréquence Juive Magazine

"Dites-moi comment les juifs s’y prennent pour tout savoir avant nous ?"

Le Président Macron fait venir le chef des Renseignements Généraux et lui demande : "Dites-moi comment les juifs s’y prennent pour tout savoir avant nous ?" Le responsable des RG réfléchit un instant et répond : voilà Mr le Président, les Juifs utilisent l’expression suivante : "Ma Koré ?"... Et le Président de demander : "Ah et qu’est-ce que cela veut dire ?" "Eh bien, M. le Président", répond le Directeur des RG, "c’est une expression en hébreu que l’on peut traduire, grosso modo, par "Quoi de neuf ?". Ils s’interrogent l’un l’autre de cette manière et comme cela, ils sont au courant de tout." Le Président décide d’aller, incognito, vérifier par lui-même si la chose est vraie. Il se déguise en Juif orthodoxe et décide d'aller dans le quartier Juif de Saint-Paul manger un bon Falafel tout en regardant comment se transmettent les informations.



On le met donc à bord d’une voiture tout ce qu'il y a de plus ordinaire et on le dépose en plein cœur du quartier Juif. Aussitôt un petit homme âgé vient traîner doucement dans les parages. Le Président l’arrête et lui murmure à l’oreille : "Ma koré ?". Le vieil homme lui répond en chuchotant : "Macron est à Saint-Paul." .

Courrier des lecteurs

Histoires Juives

Histoires Juives

Humour feuj : LES MERES ET LES BELLES-MERES JUIVES

Le stéréotype de la mère juive, c'est la mère-courage d’une famille nombreuse, la détermination de la judéité, mais également la fierté débordante qu'elles ont pour la réussite de leurs enfants, l'instinct maternel jusqu'à l'âge adulte lorsqu'elles disent "Mange mon fils" - séfarade - ou "Monge mon fils" - ashkénaze - , c'est l'inquiétude incessante qu'elles crient avec douleur lorsqu'ils ont mal, c'est de l'amour à l'état pur, fortes face aux drames mais très faibles avec leurs petits., c'est la prière que l'on dit quand elle n'est plus... la yiddishe mamma.

Histoires Juives

LA MIMOUNA : Le sens de la célébration

La célébration de la Mimouna constitue un des temps forts des festivités juives marocaines. C’est en quelque sorte l’apogée et le moment propice aux réjouissances dans la vie juive marocaine, cette communauté qui aime célébrer et chez qui on retrouve une grande joie de vivre. Qui n’a pas connu cette ambiance festive où les odeurs de moufleta et de beignets marocains étaient accompagnées de lait caillé Leben, le tout agrémenté d’ airs andalous chers à la mémoire des juifs du Maroc ? D’où vient cette appellation du mot Mimouna et cette tradition centenaire d’une des fêtes les plus évocatrices pour les juifs marocains, qu’ils viennent du Maroc, d’ Israël,du Canada, des Etats-Unis ou d’ailleurs.

Histoires Juives

MA GRAND-MÈRE ME DISAIT TOUJOURS…

Vous vous êtes souvent retrouvés dans des situations qui vous ont rappelé des souvenirs, des paroles, des images de moments passés avec vos grand-parents. Ces instants mémorables restent mythiques et inoubliables. En réalité, sur des générations, nos parents nous transmettent des valeurs qui nous identifient. Nous aurions tendance à penser qu’il ne s’agit que de simples clichés de famille d’une époque révolue mais finalement, n’est-ce pas ce qui nous caractérise vraiment ? Tout compte fait, l’importance de redire ces mêmes choses à nos enfants et nos petits enfants n’est-elle pas capitale ?

Histoires Juives

QUIZ : LE OMER

Le rabbin Shimon bar Yochai , qui vécut au deuxième siècle de notre ère, fut le premier à enseigner publiquement la dimension mystique de la Torah connue sous le nom de Kabbalah . Il est l'auteur du texte classique de la Kabbalah, le Zohar . Le jour de son décès, le rabbin Shimon a demandé à ses disciples de marquer cette date comme «le jour de ma joie».

Histoires Juives

Rav Chemouny

3 minutes de Torah

Histoires Juives

Macron

"Dites-moi comment les juifs s’y prennent pour tout savoir avant nous ?"

Histoires Juives

Le loto

Salomon est dans une mauvaise passe niveau argent et ne voit pas d'autre solution que de gagner au Loto pour se sortir de là.

Histoires Juives

Se lever le matin...

‘Chéakol niya biDvaro’

Histoires Juives

L’homme qui voulait être ashkénaze

...racontée par Michel Boujenah

Histoires Juives

BLAGUE FEUJ

(extrait du film "Plus beau que moi tu meurs")

Histoires Juives

« Le cœur d’une mère »

Un jeune homme juif rencontre une jeune fille belle et séduisante et tombe éperdument amoureux d’elle.

Histoires Juives

HUMOUR

LA BLAGUE FEUJ

SUBSCRIBE TO NEWSLETTER!
Subscribe now!