Fréquence Juive Magazine

Vous vous êtes souvent retrouvés dans des situations qui vous ont rappelé des souvenirs, des paroles, des images de moments passés avec vos grand-parents. Ces instants mémorables restent mythiques et inoubliables. En réalité, sur des générations, nos parents nous transmettent des valeurs qui nous identifient. Nous aurions tendance à penser qu’il ne s’agit que de simples clichés de famille d’une époque révolue mais finalement, n’est-ce pas ce qui nous caractérise vraiment ? Tout compte fait, l’importance de redire ces mêmes choses à nos enfants et nos petits enfants n’est-elle pas capitale ?

"Quand tu es petit, que tu fais des bêtises, et que ton papi te dit : « Attention, y’a babahou qui va venir te manger ! »

Quand ta grand-mère commence à parler en arabe avec ton grand-père et que tu n’y comprends rien… sauf quelques mots comme « RASRA, BLATA, LAISTER, DARKA, H’MAL, SMATA ».

Quand ta mamie t’a servi une assiette entière de Dafina #marocaine mais qu’il reste une dernière cuillère dans l’assiette et qu’elle te dit : « Finis, c’est pour la force! »

Quand tu éternues, c’est toujours : 1ère fois : Tayych / 2e : Tfouj / 3e : Tekber / 4e : Teflah / 5e : “ça y est combien ???!” @jewbuzz

Quand tu ne peux plus marcher car tu as mal aux jambes et que ton père te dit : « C’est normal, c’est parce que tu grandis ».

Quand, pour tes quinze ans, tes grand-parents veulent t’offrir une belle et grosse Hamsa en or avec des diamants bleus et un oeil bleu au milieu, et que toi, tu veux une bague Rolex.

#Tunisie

Quand tu as chaud et que ta grand-mère te remplit une bassine d’eau et te dit : « Allez, va te baigner ! »

Quand tu demandes à ta grand-mère la recette des pâtes aux courgettes et qu’elle commence par te dire : « Alors, tu mets 1 kg de fromage râpé,… »

Pour Yitro, en plus des yoyos, ta mère fait cuire un coquelet en te rappelant qu’à Tunis, sa propre mère utilisait des pigeons. #Tunisie @jewbuzz

Quand, pour Shabbat et à chacune des fêtes juives, ta grand-mère dit : « Ah non ! Cette fête-là, c’est la plus importante ! »

Quand tu es enceinte, que tu as une envie et qu’elle te dit: « Touche toi la fesse » pour ne pas avoir de tache ailleurs…

Si tu es enceinte et que mamie te dit : « Si tu as des brûlures d’estomac, ton bébé aura plein de cheveux ! »

Quand tu es petit, que tu as faim et que ton grand-père te dit : « Mange ta main et garde l’autre pour demain. » #Alger

Quand, au petit déjeuner, tu mettais deux heures pour boire ton bol et que ton papi te disait : « Allez, ne fais pas la prière devant le café !»

Ma mère me disait toujours : « Si on se lave les cheveux la nuit, on aura les dents qui tombent! » Morale de l’histoire : ni moi, ni ma fille, on se lave les cheveux la nuit… :)

Quand ta grand-mère sert un plat de couscous énorme à ton grand-père et qu’il répond : « Rose, ton couscous, jamais comme ça! » #tousleschabbats

Quand on te force à manger des carottes en essayant de te convaincre que cela rend aimable ou que cela donne les yeux bleus.

« Si tu as des brûlures d’estomac, c'est que ton bébé aura plein de cheveux ! »






Quand ta grand-mère faisait un gâteau et que tu voulais absolument lécher le reste de pâte crue avant qu’elle lave le récipient et qu’elle te dit : « Si tu grattes la casserole brûlée, il va pleuvoir des cordes le jour de ton mariage !»

Quand ta grand mère te demandait d'exécuter un petit travail, que tu lui disais : « Mais mamie, à quoi ça va me servir d'apprendre à faire ça ? » et qu’elle te répondait : « Fais, et tu comprendras. »

Quand tu fais tomber du sel sur la table et que tu entends : « Jettes derrière l’épaule gauche, sinon tu vas te disputer avec ton mari ! »

Quand toute petite tu aidais ta mémé à écosser les petits pois et qu'elle te remerciait en disant : "la main d'une petite souris, ça nous aide toujours ».

D’autres expressions :

« Toi et ta chance…c’est comme la pierre ! Celle avec laquelle on construit le château et celle avec laquelle on construit la pissotière ! »

« C’est kif-kif bourricot.

 »

« On n’est pas sorti de l’auberge. »

« N’en fais pas tout un fromage !»

« Ne mets pas la charrue avant les boeufs »

« C’est la fin des haricots !»

« A toi, il te manque toujours 19 sous pour faire 20 sous ! »

« Mange mon fils, mange ! »

« Courage, il ne faut pas baisser les bras.»

« Arrêtes de faire ta zarballa! »

« Si tu manges debout, un arbre va pousser dans ton ventre »

« Comme ti’es belle ! A ton mariage ! »

Un grand merci à toute notre communauté pour avoir participé à cet article. .

Recent Reviews

Biscotti aux pépites de chocolat et aux dattes

9.3

Recette de Jamie Feit Spécialiste et Coach en nutrition Casher & Gluten free

Courrier des lecteurs

Histoires Juives

Histoires Juives

LA MIMOUNA : Le sens de la célébration

La célébration de la Mimouna constitue un des temps forts des festivités juives marocaines. C’est en quelque sorte l’apogée et le moment propice aux réjouissances dans la vie juive marocaine, cette communauté qui aime célébrer et chez qui on retrouve une grande joie de vivre. Qui n’a pas connu cette ambiance festive où les odeurs de moufleta et de beignets marocains étaient accompagnées de lait caillé Leben, le tout agrémenté d’ airs andalous chers à la mémoire des juifs du Maroc ? D’où vient cette appellation du mot Mimouna et cette tradition centenaire d’une des fêtes les plus évocatrices pour les juifs marocains, qu’ils viennent du Maroc, d’ Israël,du Canada, des Etats-Unis ou d’ailleurs.

Histoires Juives

MA GRAND-MÈRE ME DISAIT TOUJOURS…

Vous vous êtes souvent retrouvés dans des situations qui vous ont rappelé des souvenirs, des paroles, des images de moments passés avec vos grand-parents. Ces instants mémorables restent mythiques et inoubliables. En réalité, sur des générations, nos parents nous transmettent des valeurs qui nous identifient. Nous aurions tendance à penser qu’il ne s’agit que de simples clichés de famille d’une époque révolue mais finalement, n’est-ce pas ce qui nous caractérise vraiment ? Tout compte fait, l’importance de redire ces mêmes choses à nos enfants et nos petits enfants n’est-elle pas capitale ?

Histoires Juives

QUIZ : LE OMER

Le rabbin Shimon bar Yochai , qui vécut au deuxième siècle de notre ère, fut le premier à enseigner publiquement la dimension mystique de la Torah connue sous le nom de Kabbalah . Il est l'auteur du texte classique de la Kabbalah, le Zohar . Le jour de son décès, le rabbin Shimon a demandé à ses disciples de marquer cette date comme «le jour de ma joie».

Histoires Juives

Rav Chemouny

3 minutes de Torah

Histoires Juives

Macron

"Dites-moi comment les juifs s’y prennent pour tout savoir avant nous ?"

Histoires Juives

Le loto

Salomon est dans une mauvaise passe niveau argent et ne voit pas d'autre solution que de gagner au Loto pour se sortir de là.

Histoires Juives

Se lever le matin...

‘Chéakol niya biDvaro’

Histoires Juives

L’homme qui voulait être ashkénaze

...racontée par Michel Boujenah

Histoires Juives

BLAGUE FEUJ

(extrait du film "Plus beau que moi tu meurs")

Histoires Juives

« Le cœur d’une mère »

Un jeune homme juif rencontre une jeune fille belle et séduisante et tombe éperdument amoureux d’elle.

Histoires Juives

HUMOUR

LA BLAGUE FEUJ