Fréquence Juive Magazine

Pendant les deux soirs de Roch Ha-Chana, nous avons la tradition de consommer certains aliments en guise de bon signe pour toute l’année.

C’est pour cela que nous mangeons ces soirs-là, des haricots (Roubya en araméen ou Loubya en arabe), de la courge (Kr’a), du poireau (Karti), des blettes ou des épinards (Silka), des dattes (Témarim), des grenades (Rimonim), la pomme dans le miel (Tapouah’ Bidvach), et de la tête de mouton (Roch Kévess). La source à cet usage se trouve dans la Guémara Horayott (12a): « L’homme doit toujours s’habituer à voir à Roch Ha-Chana en guise de bon signe, de la courge (Kr’a), du poireau (Karti), des blettes ou des épinards (Silka), des dattes (Témarim). Rachi commente : Car ces aliments poussent rapidement, et il est un signe de bon augure de les voir à Roch Ha-Chana. A quel moment précis doit-on procéder au Séder de Roch Hachana? Nous avons déjà écrit dans une précédente Halacha qu’une personne qui consomme des fruits ou des légumes avant le repas, s’introduit dans une situation douteuse: À savoir, cette personne doit-elle d’abord réciter la bénédiction finale sur ces aliments avant de débuter son repas, ou bien le Birkat Hamazon inclura non seulement le repas, mais également les aliments consommés juste avant? Or, puisque l’on ne doit pas s’introduire à priori dans une situation de doute sur une bénédiction, il est recommandé de procéder au Séder de Roch Ha-Chana au milieu du repas, après le Motsi, après avoir consommé au moins une quantité de Kazaït (27g) de pain.



C’est ainsi qu’agissait notre maitre le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l. Doit-on réciter les bénédictions alimentaires sur les aliments du Séder? Lorsque nous consommons au milieu du repas (après Motsi), des légumes ou des aliments cuits, comme les haricots, la courge, le poireau, les épinards, ou la tête de mouton, nous ne récitons aucune bénédiction alimentaire, c'est-à-dire Boré Péri Ha-Adama ou Chéhakol, car la bénédiction de Ha-Motsi les en acquitte, et cela, même si on les consomme sans pain, car l’usage est d’accompagner ce type d’aliments avec du pain. Par contre, les fruits comme la datte, la grenade, ou la pomme trempée dans le miel, nécessitent une bénédiction, puisqu’en général, ils ne s’accompagnent pas de pain, la bénédiction de Motsi ne peut donc pas les inclure. .

Recent Reviews

Yitro : Une nation de dirigeants

9.3

La paracha de cette semaine comprend deux épisodes qui semblent constituer une étude de contrastes. Le premier épisode se trouve dans le chapitre 18. Yitro, le beau-père de Moïse et prêtre de Midian, donne à Moïse sa première leçon de leadership. Dans le deuxième épisode, le protagoniste principal est D.ieu Lui-même qui, au mont Sinaï, établit une alliance avec les Israélites dans une manifestation de sa divinité sans précédent. Pour la première et unique fois dans l’Histoire, D.ieu apparaît devant un peuple tout entier, concluant une alliance avec lui et lui donnant le code d’éthique le plus concis qui soit, les Dix Commandements.
Commentaires du Rabbi Lord Jonathan Sacks Z’L

Courrier des lecteurs

Halakha

Halakha

Permis ou non ?

Shabbat & Interdictions

Halakha

A LA VEILLE DE CHAVOUOT ...

Le fête de Chavouot dure deux jours (en dehors d’Israël), et sera célébrée cette année du 28 au 30 Mai (Shabbat inclus) . Le mot Chavouot signifie « semaines » (7 = Sheva).

Halakha

GUIDE DE CHAVOUOT

Le fête de Chavouot dure deux jours (en dehors d’Israël), et sera célébrée cette année du 8 au 10 juin 2019.

Halakha

Guide de pessah

Halakhot d'après le rite séfarade. Varie selon le minhag de chacun Toutes les mitsvot doivent se faire accoudées à gauche sauf pendant le Maror et la lecture de Haggadah.

Halakha

QUIZ DE PESSAH

Incollable sur Pessah

Halakha

Toubichvat

Cette Année, la fête de Tou Bichvat aura lieu le soir du Dimanche 21 Janvier. Penchons-nous sur les différentes coutumes relatives au soir de Tou Bichvat.

Halakha

Le langage médical aux USA

Prenez un groupe de Français nouvellement arrivés à Los Angeles et abordez le sujet du système de santé américain: Vous êtes sûrs de susciter passion, indignation et surtout incompréhension.  Ce clash culturel se ressent à tous les niveaux: Depuis le choix d’une assurance médicale, en passant par la visite chez le docteur jusqu’à l’achat des médicaments, autant de situations nouvelles dans lesquelles pour naviguer aisément il faudrait un guide touristique (doublé d’un interprète !) Si vous vous reconnaissez, vous êtes servis: Nous vous avons concocté un lexique médical Français/ Américain qui l’on espère vous sera utile pour communiquer aisément lors de vos futures démarches de santé.

SUBSCRIBE TO NEWSLETTER!
Subscribe now!