Fréquence Juive Magazine

Qu’est-ce que la Hiloula ? De Hallel : louange. Ce terme désigne le jour anniversaire du décès d’un Tzadik. On se réunit, ce jour-là, pour faire les louanges du Tzadik. On rappelle ses actions, ses midot (traits de caractère) sa proximité avec Hachem et éventuellement ses miracles. On vient sur sa tombe implorer le Sage le jour de sa hiloula et on lui demande d’intercéder en notre faveur auprès d’Hachem. La hiloula, c’est l’union complète de l’âme du Tzadik avec Hachem : c’est une fête.What is the Hillula? From Hallel : Praise. This term designates the anniversary of the death of a Tzadik. We meet on that day to praise the Tzadik. We recall his actions, his midot (character traits), his closeness to Hashem, and possibly his miracles. We come to his grave to implore the Sage on the day of his hillula and we ask him to intercede on our behalf with Hashem. The hillula is the complete union of the soul of the Tzadik with Hashem : it is a party.


Qui était RACHBI ?



Les débuts : Rachbi est né 50 ans environ après la destruction du 2nd Temple (68 NE). Il a vécu durant la première moitié du 2ème siècle environ vers 120 de NE) jusqu’en 160 NE. Il faisait partie des TANAÏM (enseignants, répétiteurs) de la 2ème Génération selon le Talmud après la Destruction du Temple. Comme d’ailleurs Rabbi Meïr Baal HaNess entre autres.Son père Yokhaï de la tribu de Yéhouda et sa mère Sarah vivaient en Galilée et restèrent sans enfant malgré les prières et les plaintes auprès d’Hachem. Finalement un rêve révéla à son père qu’un fils naîtrait bientôt. Rabbi Akiva confirma la nouvelle et rajouta qu’il illuminerait le peuple juif par sa Torah. Quand il naquit, la maison se remplit de lumière comme pour Moshé Rabbenou. Il fut élevé dans la pureté et la sainteté.

Who was RASHBI ?



Beginnings : Rachbi was born about 50 years after the destruction of the 2nd Temple (68 NE). He lived during the first half of the 2nd century around 120 NE) and until 160 NE. He was part of the TANAÏM (teachers, tutors) of the 2nd Generation according to the Talmud after the Destruction of the Temple. As indeed Rabbi Meir Baal HaNess among others. His father Yochhaï of the tribe of Yehouda and his mother Sarah lived in Galilee and remained childless despite prayers and complaints to Hashem. Finally, a dream revealed to his father that a son would soon be born. Rabbi Akiva confirmed the news and added that he would enlighten the Jewish people with his Torah. When he was born, the house filled with light for Moshe Rabbenu. He was brought up in purity and holiness. Very early the parents taught him verses of the Torah and at 5 years old they entrusted him to the Yeshiva of Rabban Gamliel in Jerusalem.

Très tôt les parents lui enseignèrent des versets de la Torah et à 5 ans ils le confièrent à la Yeshiva de Rabban Gamliel à Jérusalem. Grâce à son étude approfondie et continue, sa réussite est fulgurante. Il grandit en Galilée. La vie y est insupportable car les Romains persécutent les Juifs (on est alors sous l’Empire Romain d’Hadrien).Rachbi se cherche un maître pour parfaire ses connaissances. Il rejoint le grand kabbaliste de l’époque, Rabbi Akiva à Bnei Brak.

Élève de Rabbi AKIVA



Rabbi Akiva commence par le repousser pour diverses raisons mais Rachbi est obstiné et déterminé à rester. On lui fait passer un examen, lui qui est déjà si précoce !!! Il va devenir très rapidement un des piliers de la Torah et étudier pendant 13 ans avec Rabbi Akiva. On est alors en 135. La révolte de Bar Kokhba vient d’être matée dans le sang par Hadrien qui prend un certain nombre de mesures contraignantes dont l’interdiction de l’étude de la Torah sous peine de mort. Dans le même temps 24 000 brillants élèves de Rabbi Akiva meurent au cours des batailles ou de la peste. Seuls 5 étudiants survivent à ce grand malheur (on est dans la période comprise entre Pessah et Chavouot dite période de l’Omer, c’est la raison pour laquelle on est en deuil). Parmi ces 5 étudiants il y a Rachbi et Rabbi Meïr Baal HaNess. Rabbi Akiva est arrêté et condamné au supplice avec 9 autres grands Sages et Rachbi assiste à sa mort. Après quoi Rachbi poursuit ses enseignements à Yavné (au nord d’Ashdod). Devant la cruauté des Romains il entre en dissidence et les critique ouvertement (sur Torah Box, Anecdote de Kerem à Yavné). C’est un Juif converti qui le dénoncera aux autorités romaines. Il est condamné à mort. Mais il prend la fuite et disparaît.  

La grotte de Piquin

Avec son fils Eléazar, il se réfugie dans un beth hamidrach et son épouse vient leur apporter pain et eau chaque jour. Mais par peur de la mettre en danger ils décident d’aller ailleurs et se réfugient dans une grotte au Nord d’Israël à Piquin. Là, il se passe un miracle : Hachem crée une source et fait pousser un caroubier. Ils vont y rester 12 ans. Ils reçoivent les enseignements du prophète Elie qui leur annonce au bout de 12 ans que l’empereur Hadrien est mort et que son successeur l’empereur Antonin a aboli le décret de mort (vers 150 NE environ). Pendant ces 12 années, Rachbi et son fils approfondissent les secrets de la sagesse cachée et découvrent le système entier de la Création : C’est le contenu du livre du Zohar (Splendeur), la révélation de la Kabbale. Ce livre va être caché pendant 1400 ans jusqu’au 16ème siècle quand le Ari ZAL (1534-1572) décide de révéler les secrets du Zohar.
Thanks to his in-depth and continuous study, his success is dazzling. He grew up in Galilee. Life there is unbearable because the Romans persecute the Jews (we are then under the Roman Empire of Hadrian). Rashbi is looking for a master to perfect his knowledge. He joined the great kabbalist of the time, Rabbi Akiva in Bnei Brak.

Student of Rabbi AKIVA



Rabbi Akiva initially pushes him away for various reasons but Rachbi is stubborn and determined to stay. We're giving him an exam, he's already so precocious!!! He will very quickly become one of the pillars of the Torah and study for 13 years with Rabbi Akiva. We are then in 135. The revolt of Bar Kokhba has just been subdued in blood by Hadrian who takes a certain number of restrictive measures including the prohibition of the study of Torah under penalty of death. At the same time, 24 000 brilliant pupils of Rabbi Akiva died during battles or the plague. Only 5 students survived this great misfortune (we are in the period between Passover and Shavuot known as the Omer period, which is why we are in mourning) Among these 5 students there are Rashbi and Rabbi Meir Baal Haness. Rabbi Akiva is arrested and condemned to torture with 9 other great Sages and Rachbi witnesses his death. After which Rachbi continues his teachings in Yavne (north of Ashdod). Faced with the cruelty of the Romans, he dissented and openly criticized them (on Torah Box, Anecdote de Kerem à Yavné). It is a converted Jew who will denounce him to the Roman authorities. He is sentenced to death. But he runs away and disappears.

The cave of Piquin



With his son Eléazar, he takes refuge in a beth hamidrash and his wife comes to bring them bread and water every day. But for fear of endangering her, they decide to go elsewhere and take refuge in a cave in northern Israel in Piquin. There, a miracle happens : Hashem creates a spring and grows a carob tree. They will stay there for 12 years. They receive the teachings of the prophet Elijah who announces to them after 12 years that the emperor Hadrian is dead and that his successor the emperor Antonin has abolished the decree of death (about 150 NE). During these 12 years, Rachbi and his son delve into the secrets of hidden wisdom and discover the entire system of Creation: This is the content of the book of Zohar (Splendour), the revelation of Kabbalah.

L’âme de Rachbi est elle-même réincarnée dans Abraham Avinou, dans Moshe Rabbenou, dans le Ari Zal et au 20ème siècle dans le Rav Yehouda Ashlag (le Baal HaSoulam : le Maître de l’Echelle). Rashbi's soul is itself reincarnated in Abraham Avinu, in Moshe Rabbenu, in the Ari Zal, and the 20th century in Rav Yehuda Ashlag (the Baal HaSulam : the Master of the Ladder).




 Pourtant c’est véritablement au 20ème siècle avec le Rav Yéhouda Ashlag (le Baal HaSoulam) que le Zohar est commenté et porté à la connaissance de tous ceux qui veulent savoir. C’est ce kabbaliste qui traduit le Zohar de l’araméen à l’hébreu.

La diffusion de l’enseignement de Rachbi à son époque



A leur sortie de la caverne de Piquin, Rachbi et son fils avaient perdu tout contact avec la réalité (sur Torah Box, anecdote de la rencontre avec les habitants). Une treizième année fut nécessaire pour qu’ils apprennent à ne pas juger sévèrement leurs semblables. Après quoi Rachbi réunit 9 étudiants avec lesquels il se réfugia dans un endroit appelé Idra Rabba (de idra : grange) à Méron en Haute Galilée. C’est là qu’ils écrivirent le Livre du ZOHAR. Mais la génération de Rachbi n’étant pas prête à comprendre le contenu du livre, il fut caché au plus grand nombre mais pas aux kabbalistes réputés comme Rachi, le Baal Chem Tov, Rabbi Nahman de Breslev, le Ben Ich Haï, le Ramban, Rabbi Yaacov Abe’hssera et bien d’autres… Rachbi prophétisa que le Zohar serait dévoilé à tous dans l’avenir au moment de l’arrivée du Machiah c’est-à-dire à la fin des 6000 ans. Le monde découvrira alors la finalité et les moyens de la Rédemption. C’est Rachbi qui révèle les secrets de la Réincarnation (le guilgoul). L’âme de Rachbi est elle-même réincarnée dans Abraham Avinou, dans Moshe Rabbenou, dans le Ari Zal et au 20ème siècle dans le Rav Yehouda Ashlag (le Baal HaSoulam : le Maître de l’Echelle).

Le départ de Rachbi

Rachbi meurt à Méron près de Safed après avoir rempli son but, en 160 et il y est enterré. Le jour de sa mort est particulier puisque c’est le 33ème jour de l’Omer, le jour où la plaie qui tua 24 000 élèves de Rabbi Akiva s’est arrêtée. Pour Rachbi ce jour-là était un jour de joie. C’est pourquoi près d’un million de personnes se rendent chaque année à LAG BAOMER 33ème jour de l’Omer, cette année, le 18 Iyar 5782 soit le 30 avril 2021 sur sa tombe à Méron.

Rachbi a écrit dans les Pirké Avot : « il existe 3 couronnes ; celle de la Torah, celle de la Kehouna, celle de la Malkhout (Royauté). Mais la couronne d’une bonne renommée est supérieure à toutes les autres. 
Et encore : « Tromper quelqu’un par la parole est pire encore que d’extorquer frauduleusement de l’argent. »
Outre le livre du Zohar, Rachbi a écrit aussi :
Le SIFRI (Midrach Halakha sur Bamidbar)
La MEKHILTA (Midrach Halakha sur Chemot)
Ces ouvrages donnent des explications approfondies des versets de la Torah qui dégagent des halakhot.
This book will be hidden for 1400 years until the 16th century when the Ari ZAL (1534-1572) decides to reveal the secrets of the Zohar. Yet it is truly in the 20th century with Rav Yéhuda Ashlag (the Baal HaSulam) that the Zohar is commented on and brought to the attention of all those who want to know. It is this Kabbalist who translates the Zohar from Aramaic to Hebrew.

The dissemination of Rashbi's teaching in his time

When they left the cave of Piquin, Rachbi and his son had lost all contact with reality (on Torah Box, anecdote of the meeting with the inhabitants). A thirteenth year was necessary for them to learn not to judge their After which Rachbi gathered 9 students with whom he took refuge in a place called Idra Rabba (from idra: barn) at Meron in the Upper Galilee. It was there that they wrote the Book of ZOHAR. But the generation of Rachbi not being ready to understand the content of the book, was hidden from the greatest number but not from the renowned kabbalists like Rashi, the Baal Shem Tov, Rabbi Nahman of Breslev, the Ben Ich Hai, the Ramban, Rabbi Yaacov Abechsera and many others… Rashbi prophesied that the Zohar would be revealed to all in the future at the time of the arrival of Mashiach, that is to say at the end of the 6000 years. The world will then discover the end and the means of Redemption. It is Rachbi who reveals the secrets of Reincarnation (the gilgul). Rachbi's soul is itself reincarnated in Abraham Avinu, in Moshe Rabbenu, in the Ari Zal, and the 20th century in Rav Yehuda Ashlag (the Baal HaSulam: the Master of the Ladder).

Rashbi's departure



Rashbi dies in Meron near Safed after having fulfilled his purpose, in 160 and he is buried there. The day of his death is special since it is the 33rd day of the Omer, the day the plague that killed 24,000 students of Rabbi Akiva ended. For Rachbi that day was a day of joy. This is why nearly a million people go to LAG BAOMER every year on the 33rd day of the Omer, this year on 18 Iyar 5781 or April 30, 2021, to his grave in Meron.

Rashbi wrote in the Pirkei Avot: "There are 3 crowns, that of the Torah, that of the Kehouna, that of the Malchut (Kingdom). But the crown of a good name is superior to all others. »
And again: “To deceive someone with words is even worse than to fraudulently extort money. »
Besides the Book of Zohar, Rachbi also wrote :
The SIFRI (Midrach Halakha on Bamidbar)
The MEKHILTA (Midrash Halakha on Shemot)
These works give in-depth explanations of the verses of the Torah that give rise to halachot.



Conclusion



Les secrets que nous révèle le Livre du Zohar sont tels que nos Sages nous disent que c’est par le mérite de son étude que le peuple juif sortira de l’exil et sera délivré. Amen ! NB : le chant de Bar Yo’haï a été composé par le kabbaliste réputé, Rabbi Chim’on Labi originaire d’Espagne au milieu du 16ème siècle. A la base de la Kabbale, il y a les 10 sefirot - manifestation d’Hachem dans le monde - et l’auteur du poème introduit chaque strophe par une sefira : Malkhout, Yessod, Netsah’ etc…                                  

 

Esther Bénichou.


Conclusion



The secrets that the Book of Zohar reveals to us are such that our Sages tell us that it is by the merit of its study that the Jewish people will come out of exile and be delivered. Amen!

NB: The song of Bar Yochai was composed by the famous kabbalist, Rabbi Shimon Labi from Spain in the middle of the 16th century. At the base of Kabbalah are the 10 sefirot - manifestation of Hashem in the world - and the author of the poem introduces each stanza with a sefira: Malchut, Yesod, Netsah' etc...

Esther Bénichou.

Courrier des lecteurs

Enquêtes Speciales

Enquêtes Speciales

French Jewrney LEADER DES SÉJOURS LINGUISTIQUES « CASHER »

Isaac Barchichat, 38 ans, marié et 4 enfants, expert-comptable franco-américain canadien est rapidement devenu le leader des colonies de vacances spécialisées dans les séjours linguistiques casher. Entre Paris et New York, ayant étudié à la « Yeshiva University », il trouva intéressant de joindre son amour pour les colonies de vacances que son père lui a transmis, avec celui qu’il avait pour l’Amérique. De là est né, en 2005, French Jewrney.

Enquêtes Speciales

COVID-19 : DOIT-ON VACCINER NOS ENFANTS ?

La décision de vacciner nos enfants contre le Covid-19 repose sur nos épaules de parents. Cette responsabilité nous interpelle car nous aimerions prendre une décision basée sur des faits établis et non sur des perceptions erronées ou basées sur la peur. D’autre part, de nombreux parents souhaitent exercer leur pouvoir de décision de façon réfléchie car les mandats de vaccination leur donnent le sentiment d’être obligés de faire quelque chose en quoi ils ne croient pas. Dans une étude récente, la raison principale pour laquelle les parents ne voulaient pas faire vacciner leurs enfants contre le Covid-19 était le manque d’informations et de recherche sur le vaccin, suivie par la peur d’effets secondaires et de réactions au vaccin. Pour éviter ces biais, il faut d’abord comprendre comment le Covid affecte les enfants et quelles sont les conséquences sur leur santé physique et mentale, immédiates et à long terme, et enfin analyser quels sont les bénéfices et les risques du vaccin Covid-19 pour nos chères têtes blondes.

Enquêtes Speciales

Se loger, Investir à Miami, l'avis d'une spécialiste

Le marché immobilier aux USA n’a pas été aussi favorable à l’achat depuis plus de 50 ans. Les biens se vendent au-dessus du prix demandé, et spécialement à Miami depuis peu. Et le prix du marché augmente encore. Jusqu'à quand ? Est-ce toujours intéressant d’investir à Miami ? Les réponses de Katia Goldenstein, agent immobilier à Miami.

Enquêtes Speciales

L'AFFAIRE SARAH HALIMI : LA COLERE DES ARTISTES

Artistes, intellectuels, politiques, proches de la famille, ils ont pris la parole, ils ont réagi suite à la décision de la Cour de cassation en France de ne pas juger le meurtrier de Sarah Halimi, une sexagénaire de confession juive violemment agressée , martyrisée et défenestrée, aux cris d’Allah Wakbar, par son voisin, qui avait consommé du cannabis.
Les uns traduisent cette plaie béante en textes, plaidoiries, certains en chansons, d'autres en dessins.
Les sentiments sont les mêmes : Indignation, honte, sentiment de révolte et de contrariété, profond malaise…

Enquêtes Speciales

SARAH HALIMI : Rassemblement à Los Angeles

Préoccupation, Inquiétude, Compassion, Solidarité et Respect

Enquêtes Speciales

VACCINS ANTI COVID-19 : MYTHES VS REALITE

Les vaccins pour la COVID -19 sont considérés en général comme la lumière au bout du tunnel et le meilleur outil dont on dispose pour arrêter la pandémie. Mais ils suscitent aussi de nombreuses questions et quelques mythes circulent à leur sujet. Alors info ou intox ? Par Audrey Toledano.

Enquêtes Speciales

Rencontre avec AGNES KELETI

Agée de 100 ans, ancienne gymnaste rescapée de la Shoah.

Enquêtes Speciales

MIAMI vs LOS ANGELES

Los Angeles, la « Cité des Anges » ou Miami la « Porte des Amériques » ? Miami, ville colorée aux influences cubaines, aux eaux turquoise de la Baie de Biscayne, avec son style « art déco », ses hôtels de luxe, ses boîtes de nuit à la mode, l’herbe est-elle plus verte ailleurs ? La Californie représente-t-elle toujours l’ultime American Dream aux yeux des Francophones ? Investir aux Usa, vivre sur la Côte Ouest ou vivre en Floride ? Depuis le début de la pandémie, de nombreuses familles se posent la question. Miami est une destination semblant être plus accessible et avantageuse dans un cadre de vie facile et agréable. Le pour, le contre. Si emménager à Miami est une idée qui vous a traversé l’esprit, Fréquence juive a enquêté pour vous sur le site, en collaboration avec des résidents locaux, des familles mais également des professionnels vivant sur place.

Enquêtes Speciales

MARTINE MELLOUL : Du monde de la mode aux Red carpet d’ Hollywood

Depuis 3 ans, Martine Melloul est productrice à Hollywood. Ambitieuse et passionnée, rien de l’arrête ! Hollywood ne lui fait pas peur, elle est déjà sur le red carpet et elle le mérite !

Enquêtes Speciales

Après l’Holocauste…

Charles Braff a survécu à l’Holocauste. Aujourd’hui, du haut des ses 80 ans, ils nous raconte comment s’est passé son retour en Belgique. Le 3 Avril 2019, Témoignage de Charles Braff Un rescapé de la Shoah

Enquêtes Speciales

Pessah à LA

Fête de la naissance, de la Emouna, de la liberté, elle se prononce « Pessar » (« passover » en anglais qui veut dire littéralement « passer au dessus »). Mode d’emploi : mettre de côté son ego, faire le vide, devenir comme une matza, plate comme une galette, se vider de son orgueil, réapprendre, accepter d’écouter, recevoir et être libre. Chaque année, ici, à Los Angeles, nous lisons ensemble la Haggadah, ressentant la douleur de l’esclavage, goûtant des nourritures symboliques pour finalement éprouver la joie de la libération de notre peuple.

Enquêtes Speciales

HOLLYWOOD OU LE RÊVE AMERICAIN POUR QUI ?

Le rêve Américain est né au 16ème siècle lors de la colonisation de l'Amérique par l'Angleterre. Le mythe de l'Eldorado, la conquête de l'Ouest sont des expressions qui ont évoqué durant des siècles les mérites et les miracles du continent Américain. Le rêve Américain davantage qu'une idée est un espoir pour toute personne, quelle que soit son origine ou sa religion, son passé ou son parcours, d'accéder au succès et à la prospérité, à force de courage, de persévérance et de travail. Partir de rien pour arriver au sommet, ça fait rêver !

Enquêtes Speciales

Californie Se loger, investir, à quel prix ?

Le marché immobilier aux USA n’a pas été aussi favorable à la vente depuis plus de 50 ans. Les maisons se vendent au dessus du prix, et le nombre de biens immobiliers disponibles sur le marché immobilier californien est bas. Jusqu' à quand ? Deux experts en immobilier de notre communauté nous répondent sur la « Fréquence Juive ».

Enquêtes Speciales

Les fêtes de TICHRI à Los Angeles Souccot

La « fête des cabanes », le retour aux sources, la vie à la Robinson Crusoé, apprécier les vraies valeurs. À L.A., nous célébrons Souccot, d’une façon très proche de la nature. Voyons de quelle manière la communauté ressent cette fête.

Enquêtes Speciales

Les fêtes de TICHRI à Los Angeles Kippour

Le jour du Grand Pardon, Yom ha –Kippourim, la plus grande fête célébrée par les juifs du monde entier. Solennelle, longue, dure mais si belle, si forte, cette fête qui nous rend purs, celle qui nous fait Ange, on la respecte, on l’aime.

Enquêtes Speciales

Les fêtes de TICHRI à Los Angeles Roch Hachana

Le nouvel an juif ! Septembre, la création par D. d’Adam, de l’être humain, au sixième jour de la Genèse. Remise à zéro, on repart sur de nouvelles bases, on répare tout, on se fait neuf. « Chanatova » par ci, « Hag Saméa’h » par là ! On se souhaite une année douce, du miel pour tous et cette ambiance festive nous fait atteindre la « Tête de l’année ».

Enquêtes Speciales

French Jewrney LIKE Fréquence Juive

La colonie de vacances préférée des français

Enquêtes Speciales

L’épanouissement au sein de l’Armée Israëlienne À 16 ans, Lithal s’engage dans Tsahal et devient technicienne dans l’armée de l’air

À 16 ans, Lithal s’engage dans Tsahal et devient technicienne dans l’armée de l’air Ayant grandi dans la petite ville de Marcel Pagnol, sa petite école d’Aubagne aux parfums de Provence la berce dans une jeunesse plutôt calme et réservée. À 16 ans, elle découvre sa vraie personnalité. Au point culminant de l’adolescence, sa vraie nature la pousse à partir en Israël, Lithal se lance et s’engage dans l’armée de l’air. Découvrez comment la maturité et la Emunah de cette jeune fille contribuent à son épanouissement.

Enquêtes Speciales

ELLE VOULAIT ETRE JUIVE, AUJOURD’HUI ELLE L’EST

Fréquence Juive croise le destin d’une jeune femme pleine de vie. On l’appelait Lauren, mais depuis quelques semaines, elle se nomme Ruth. Prenez le plaisir de découvrir son parcours, comme si c’était écrit. « À Los Angeles, j’ai fait Techouva », Témoignage de Ruth

SUBSCRIBE TO NEWSLETTER!
Subscribe now!