Fréquence Juive Magazine

L’ avis des professionnels

Zoom sur la Valley
avec Jessica Hini-Szlos

Oui, il est encore temps d' investir à Los Angeles, et plus particulièrement dans la Valley, les prix étant encore abordables par rapport à ceux de la ville.
Les taux d'intérêts sont historiquement très bas, ce qui permet également d' augmenter le budget. Los Angeles est une ville qui continue à attirer les investisseurs du monde entier par son climat et son économie. Une fois les frontières ré-ouvertes, le marché va continuer à monter avec la forte demande internationale en quête d’investissement.
De plus, la ville de Los Angeles, en pleine période de réouverture, génère un sentiment très optimiste. On ressent cela dans la forte demande pour acheter des biens avec jardin, essentiellement au cas où il y aurait un autre confinement dans les prochaines années, d’où le maintien des prix des maisons, plus que ceux des appartements.



Pour une famille juive, je conseille vivement de se pencher sur le quartier de Valley Village/ Gen entre Laurel Canyon et Coldwater Canyon entre Oxnard et Burbank Blvd - "le Pico de la Valley" - où l’on a accès à plusieurs synagogues séfarades ou ashkénazes à pied, des restaurants et supermarchés cashers, et des écoles juives orthodoxes comme Emek, Orach Chaim ou Valley Torah, étant plutôt abordables financièrement.

Aussi les prix des maisons à la location ou l’achat sont 30 à 50% moins élevés que sur Pico Blvd, pour une plus grande surface et un jardin. Ok, il y fait plus chaud en été qu' en ville mais moins froid dans votre porte monnaie !


Zoom sur L.A.
Avec Natanel Marciano

Une demande forte et déterminée qui se heurte à un inventaire trop limité, ou comment dépeindre le marché immobilier à Los Angeles en quelques mots. Mais quand n’y fait-il pas bon investir, à L.A., demanderez-vous ? La hausse des prix est constante -en dépit des perpétuelles allusions à un « crash » hypothétique qui hante les acteurs du marché et continue d’ alimenter les débats d’ intérêts(s). Les statistiques de la N.A.R. ( « National Association of Realtors » ) confirment cette tendance, et indiquent que le manque d’unités de logement dans la Cité des Anges se compte en millions, alors que la demande est croissante et d’ autant plus stimulée par certains facteurs liés au contexte actuel tels que la baisse des taux d’ emprunt ou encore les répercussions du COVID-19 sur notre quotidien.

LES TAUX D'INTÉRÊT HISTORIQUEMENT BAS INFLUENCENT-ILS L’INVESTISSEMENT ?

Bien-sûr, la baisse du taux d’intérêt motive l’ investissement de façon mécanique et presque immédiate, et ses effets sont multiples : en passant d’ un niveau déjà bas (environ 5% ces dernières années) à 2-3% à l’ heure actuelle, les marchés ont non seulement conforté les investisseurs dans leurs créations de projets, mais aussi donné naissance à une nouvelle classe d’acheteurs qui, du jour au lendemain ou presque, se sont découverts « capables » d’acheter un bien immobilier du fait de nouvelles conditions d’emprunt ou de financement. Davantage d’acheteurs sur le marché dont une grande majorité peut alors bénéficier des divers programmes fédéraux d’aide à l’accession à la propriété, de prêts garantis par le Gouvernement US, et autant de nouveaux acteurs qui contribuent à accroître et faire peser la demande sur une offre déjà sous pression.

Autre effet immédiat de la diminution des taux d’intérêt : emprunter aujourd’hui coûte probablement moins cher que demain ; un prêt immobilier se rembourse typiquement sur une trentaine d’années, ainsi une différence d’un ou deux points dans vos conditions de financement peut faire varier le coût total de votre investissement de plusieurs dizaines de milliers de dollars.

Le marché va continuer à monter




Aussi, un nombre considérable d’acheteurs avançant leurs projets dans le temps afin de profiter d’opportunités d’investissement plus intéressantes, se ruent sur le marché et contribuent à alimenter la spirale de saturation de l’offre combinée à une hausse des prix.
Enfin, du point de vue de l’emprunteur, une baisse du coût du financement peut aussi se traduire par une hausse de son pouvoir d’achat, et il peut maintenant décider de financer l’achat de sa maison à moindre coût, ou encore d’acheter plus grand que prévu jusqu’alors.

LE COVID-19, FACTEUR ACCÉLÉRATEUR ?

Oui, indéniablement. Après avoir plongé le monde dans un chaos mêlé d’incertitudes, cette pandémie a, il y a un peu plus d’un an, pris le contrôle de nos habitudes et de nos vies, paralysé l’activité globale - dont l’investissement immobilier - durant plusieurs mois. Le virus le plus meurtrier de ce début de 21eme siècle a entre autres modifié les habitudes de millions de travailleurs, en Californie comme ailleurs, et les effets de ces changements sur l’offre et la demande de biens à Los Angeles se sont fait sentir dès l’été 2020. Mais de quels changements parle-t-on au juste ?
Face au ralentissement économique provoqué par l’arrêt forcé de la plupart des échanges, nous avons assisté à la fermeture des lieux de travail, des sites de production, ou encore l’impossibilité pour les agents de se réunir ou de se déplacer, et à la réorganisation de milliers de structures dans le but de rester productives et opérationnelles. De ce fait, le « télétravail » s’est rapidement développé et des millions de travailleurs se sont mis à exercer leur activité de chez eux, parfois de façon permanente, et beaucoup d’acheteurs se sont donc retrouvés à chercher plus grand afin d’installer un bureau à leur domicile.

Mêmes causes, mêmes effets en ce qui concerne les écoles. Centres de formations ou universités, Los Angeles constitue un exemple des plus extrêmes, toutes les infrastructures étant liées à l’éducation sont restées continuellement fermées pendant plus d’un an. Aujourd’hui encore, on estime à environ la moitié, le nombre d’élèves et étudiants qui ont choisi de continuer de recevoir leur éducation à distance, de chez eux. Nombreuses sont les familles qui, au cours de l’année écoulée, ont franchi le pas de l’accession ou décidé d’acquérir un logement plus grand qui offre une pièce en plus, un séjour plus spacieux, ou encore un jardin.

Si le marché de l’immobilier à Los Angeles semble ne jamais faiblir (ou presque), et voit régulièrement les acheteurs s’affronter pour acquérir les mêmes propriétés en faisant des offres parfois bien au-dessus des montants initialement demandés, il n’en reste pas moins vrai que chaque vente, chaque transaction laisse dans son sillon un certain nombre d’acheteurs déçus, malheureux de n’avoir pu concrétiser leur projet sinon leur rêve, du moins pour cette fois.

Dans un marché qui concède généralement l’avantage à l’offre (« seller’s market »), je ne saurais trop conseiller à ceux qui projettent d’acheter une maison à L.

A. de préparer leur dossier à l’avance, en incluant leur «credit report » - disponible à tout moment sur internet, leur « pré-qualification » délivrée par l’organisme de financement, ou encore leur « POF » (« Proof of Funds ») s’ils ont l’intention d’acheter « cash » ou comptant. Constituez votre dossier méticuleusement et définissez avec méthode les termes de votre offre avant de la soumettre au vendeur : comme votre agent vous le dira surement, l’un des acheteurs « remportera » la maison au grand malheur de tous les autres, et ce grand gagnant, il serait bien que ça soit...vous ! .

Courrier des lecteurs

Enquêtes Speciales

Enquêtes Speciales

L'AFFAIRE SARAH HALIMI : LA COLERE DES ARTISTES

Artistes, intellectuels, politiques, proches de la famille, ils ont pris la parole, ils ont réagi suite à la décision de la Cour de cassation en France de ne pas juger le meurtrier de Sarah Halimi, une sexagénaire de confession juive violemment agressée , martyrisée et défenestrée, aux cris d’Allah Wakbar, par son voisin, qui avait consommé du cannabis.
Les uns traduisent cette plaie béante en textes, plaidoiries, certains en chansons, d'autres en dessins.
Les sentiments sont les mêmes : Indignation, honte, sentiment de révolte et de contrariété, profond malaise…

Enquêtes Speciales

SARAH HALIMI : Rassemblement à Los Angeles

Préoccupation, Inquiétude, Compassion, Solidarité et Respect

Enquêtes Speciales

VACCINS ANTI COVID-19 : MYTHES VS REALITE

Les vaccins pour la COVID -19 sont considérés en général comme la lumière au bout du tunnel et le meilleur outil dont on dispose pour arrêter la pandémie. Mais ils suscitent aussi de nombreuses questions et quelques mythes circulent à leur sujet. Alors info ou intox ? Par Audrey Toledano.

Enquêtes Speciales

Rencontre avec AGNES KELETI

Agée de 100 ans, ancienne gymnaste rescapée de la Shoah.

Enquêtes Speciales

MIAMI vs LOS ANGELES

Los Angeles, la « Cité des Anges » ou Miami la « Porte des Amériques » ? Miami, ville colorée aux influences cubaines, aux eaux turquoise de la Baie de Biscayne, avec son style « art déco », ses hôtels de luxe, ses boîtes de nuit à la mode, l’herbe est-elle plus verte ailleurs ? La Californie représente-t-elle toujours l’ultime American Dream aux yeux des Francophones ? Investir aux Usa, vivre sur la Côte Ouest ou vivre en Floride ? Depuis le début de la pandémie, de nombreuses familles se posent la question. Miami est une destination semblant être plus accessible et avantageuse dans un cadre de vie facile et agréable. Le pour, le contre. Si emménager à Miami est une idée qui vous a traversé l’esprit, Fréquence juive a enquêté pour vous sur le site, en collaboration avec des résidents locaux, des familles mais également des professionnels vivant sur place.

Enquêtes Speciales

MARTINE MELLOUL : Du monde de la mode aux Red carpet d’ Hollywood

Depuis 3 ans, Martine Melloul est productrice à Hollywood. Ambitieuse et passionnée, rien de l’arrête ! Hollywood ne lui fait pas peur, elle est déjà sur le red carpet et elle le mérite !

Enquêtes Speciales

Après l’Holocauste…

Charles Braff a survécu à l’Holocauste. Aujourd’hui, du haut des ses 80 ans, ils nous raconte comment s’est passé son retour en Belgique. Le 3 Avril 2019, Témoignage de Charles Braff Un rescapé de la Shoah

Enquêtes Speciales

Pessah à LA

Fête de la naissance, de la Emouna, de la liberté, elle se prononce « Pessar » (« passover » en anglais qui veut dire littéralement « passer au dessus »). Mode d’emploi : mettre de côté son ego, faire le vide, devenir comme une matza, plate comme une galette, se vider de son orgueil, réapprendre, accepter d’écouter, recevoir et être libre. Chaque année, ici, à Los Angeles, nous lisons ensemble la Haggadah, ressentant la douleur de l’esclavage, goûtant des nourritures symboliques pour finalement éprouver la joie de la libération de notre peuple.

Enquêtes Speciales

HOLLYWOOD OU LE RÊVE AMERICAIN POUR QUI ?

Le rêve Américain est né au 16ème siècle lors de la colonisation de l'Amérique par l'Angleterre. Le mythe de l'Eldorado, la conquête de l'Ouest sont des expressions qui ont évoqué durant des siècles les mérites et les miracles du continent Américain. Le rêve Américain davantage qu'une idée est un espoir pour toute personne, quelle que soit son origine ou sa religion, son passé ou son parcours, d'accéder au succès et à la prospérité, à force de courage, de persévérance et de travail. Partir de rien pour arriver au sommet, ça fait rêver !

Enquêtes Speciales

Californie Se loger, investir, à quel prix ?

Le marché immobilier aux USA n’a pas été aussi favorable à la vente depuis plus de 50 ans. Les maisons se vendent au dessus du prix, et le nombre de biens immobiliers disponibles sur le marché immobilier californien est bas. Jusqu' à quand ? Deux experts en immobilier de notre communauté nous répondent sur la « Fréquence Juive ».

Enquêtes Speciales

Les fêtes de TICHRI à Los Angeles Souccot

La « fête des cabanes », le retour aux sources, la vie à la Robinson Crusoé, apprécier les vraies valeurs. À L.A., nous célébrons Souccot, d’une façon très proche de la nature. Voyons de quelle manière la communauté ressent cette fête.

Enquêtes Speciales

Les fêtes de TICHRI à Los Angeles Kippour

Le jour du Grand Pardon, Yom ha –Kippourim, la plus grande fête célébrée par les juifs du monde entier. Solennelle, longue, dure mais si belle, si forte, cette fête qui nous rend purs, celle qui nous fait Ange, on la respecte, on l’aime.

Enquêtes Speciales

Les fêtes de TICHRI à Los Angeles Roch Hachana

Le nouvel an juif ! Septembre, la création par D. d’Adam, de l’être humain, au sixième jour de la Genèse. Remise à zéro, on repart sur de nouvelles bases, on répare tout, on se fait neuf. « Chanatova » par ci, « Hag Saméa’h » par là ! On se souhaite une année douce, du miel pour tous et cette ambiance festive nous fait atteindre la « Tête de l’année ».

Enquêtes Speciales

French Jewrney LIKE Fréquence Juive

La colonie de vacances préférée des français

Enquêtes Speciales

L’épanouissement au sein de l’Armée Israëlienne À 16 ans, Lithal s’engage dans Tsahal et devient technicienne dans l’armée de l’air

À 16 ans, Lithal s’engage dans Tsahal et devient technicienne dans l’armée de l’air Ayant grandi dans la petite ville de Marcel Pagnol, sa petite école d’Aubagne aux parfums de Provence la berce dans une jeunesse plutôt calme et réservée. À 16 ans, elle découvre sa vraie personnalité. Au point culminant de l’adolescence, sa vraie nature la pousse à partir en Israël, Lithal se lance et s’engage dans l’armée de l’air. Découvrez comment la maturité et la Emunah de cette jeune fille contribuent à son épanouissement.

Enquêtes Speciales

ELLE VOULAIT ETRE JUIVE, AUJOURD’HUI ELLE L’EST

Fréquence Juive croise le destin d’une jeune femme pleine de vie. On l’appelait Lauren, mais depuis quelques semaines, elle se nomme Ruth. Prenez le plaisir de découvrir son parcours, comme si c’était écrit. « À Los Angeles, j’ai fait Techouva », Témoignage de Ruth

Enquêtes Speciales

La Parisienne Bakery

La vraie boulangerie, à la française

Enquêtes Speciales

Se nourrir « MADE IN U.S.A. »

Sur le plan alimentaire, les Etats-Unis ont la réputation d'être le pays du "burger » et de la malbouffe... Certains soutiennent que la "bouffe" américaine nous envahit et qu'à cause d'elle, nous allons tous devenir aussi obèse que les Américains. Les différences entre les cultures alimentaires française et américaine sont-elles si marquées ?

Enquêtes Speciales

DEPUIS LES US : L’ALYA, C’EST POSSIBLE

Même si la jeunesse juive est très épanouie ici, à L.A., les « ados » se sentent très vite attirés par une vie plus trépidante. Tentés par l’aventure, ils partent faire leurs études ailleurs, Israël étant évidement à la première place dans leur choix de destinations. Shana Memmi, une jeune de fille de 17 ans, nous explique comment elle a réalisé son rêve : devenir israélienne avec toute sa Kavana (de tout son cœur). Trois ans après, Shana va bientôt passer son diplôme. Elle nous raconte son expérience, nous confie les raisons de ses choix, ses sentiments et tous ses bons plans.