Fréquence Juive Magazine

L'une des découvertes majeures de l'archéologie en Israël et probablement la première représentation artistique connue du Second Temple de Jérusalem.

L'une des plus anciennes synagogues découvertes en Israël,
datant de la période du Second Temple (1er siècle de notre ère), a été découverte lors de fouilles archéologiques menées sur le chantier de construction d'un hôtel sur la plage de Migdal (Galilée, rivage du lac de Tibériade) en 2009. À l'intérieur de l'arc, une menorah La salle principale de la synagogue mesure environ 120 mètres carrés et ses bancs de pierre, qui servaient de sièges aux fidèles, étaient adossés aux murs de la salle. Son sol était en mosaïque et ses murs étaient décorés de fresques colorées. À l'intérieur, les archéologues ont mis à jour un grand bloc de pierre sculpté (55cm/60cm/30,5cm) qui est désormais connu comme "la pierre de Magdala". La façade de la pierre, du côté qui fait face à Jérusalem, présente un arc soutenu par une paire de piliers; À l'intérieur de l'arc, une menorah (chandelier) à sept branches se trouve au sommet de ce qui semble être un piédestal, flanqué d'une paire de cruches à deux anses.


Une lampe à huile


Les panneaux latéraux de la pierre sont identiques ;
On peut voir quatre arches dont trois sont remplies de gerbes de céréales (probablement de blé) et la quatrième contient un objet suspendu qui serait une lampe à huile. Le grand relief de la rosette à six pétales au sommet de la pierre était une conception courante dans l'art funéraire juif pendant la période du Second Temple. Sa signification est encore inconnue, mais on le trouve aussi parmi les ruines de la synagogue contemporaine de Gamla. Le dos de la pierre représente une structure à piliers avec deux roues au-dessus d'une forme géométrique illustrant vraisemblablement le feu. La directrice des fouilles, Dr Dina Avshalom-Gorni de l'Autorité des Antiquités d'Israël, a qualifié la découverte d' "excitante et unique" et a déclaré : 

”C'est la première menorah à être découverte dans un contexte juif et qui date de la période du Second Temple".

Les chercheurs supposent que la gravure qui apparaît sur la pierre a été réalisée par un artiste qui a vu de ses propres yeux la menorah à sept branches dans le Temple de Jérusalem.

Comme un petit temple 


Trouvée presque au centre de la synagogue,
la pierre de Magdala conférait à ce lieu une aura sacrée, ce qui en faisait « comme un petit temple », pour les juifs de Galilée vivant trop loin de Jérusalem pour faire des visites fréquentes au Temple.

Il n'existe que sept synagogues datant de cette période dans le pays. A cette époque, les synagogues étaient très peu nombreuses : elles étaient utilisées comme lieux de rassemblements et d’étude mais la prière se faisait principalement au Temple de Jérusalem.




La pierre est considérée comme un meuble de cérémonie sur lequel la Torah et d'autres rouleaux sacrés ont pu être placés.
Jusqu’à la fondation de Tibériade, Magdala fut l’une des principales villes de Galilée, célèbre pour son industrie de pêche et abritant des milliers de résidents. Une variété de pièces de monnaie a été trouvée sur le site. Elles datent de l’an 20 à 67/68 de notre ère, permettant aux archéologues de déterminer exactement quand la ville a prospéré.
Outre la synagogue, Les archéologues ont découvert des maisons, des magasins et des bains rituels.

Magdala est citée à plusieurs reprises sous différents noms dans les Talmud de Babylone et de Jérusalem :
 Migdal Nunaya (“tour des poissons”) et Migdal Sebayah (“tour des teinturiers”). Son nom grec “Tarichae” a été identifié par les chercheurs grâce aux écrits de Flavius Josèphe. Il a ainsi pu être établi que la ville de Magdala (Migdal) et de Tarichae ne sont qu’une seule et même ville juive.

Marie la Magdaléenne


Magdala est associée, chez les chrétiens, à l’un des principaux personnages féminins du Nouveau Testament : Marie de Magdala ou Marie la Magdaléenne. Dans l’actuelle Migdal, on peut visiter les ruines de l’antique cité portuaire de Magdala, avec ce qui reste de la tour et du marché aux poissons.

On peut découvrir les vestiges du monastère byzantin et voir de nombreux bains rituels juifs (mikvaot) ainsi que les ruines de la synagogue.

Par Brigitte Ohnona-Mannheim, Archéologue à l’IAA et Dr David Ohnona, CEO Memories Foundation, ex-inspecteur général à l’IAA en charge du trafic d’antiquités. 

Crédit photos : IAA (Israel Antiquities Authority) 
 
FONDATION ISRAËL ARCHÉOLOGIE 
 
Contact : Brigitte Ohnona-Mannheim +972 542026541 
 
Israel-archeologie.org
  Instagram : Fondationisraelarcheologie
Facebook : Fondation Israël Archéologie
  .

Recent Reviews

Good vibes Joyce Azria, l’exemple de notre communauté

9.3

Initiée par son père, cette jeune et talentueuse entrepreneuse de 36 ans, aujourd’hui Baal Téchouva, nous recoit chez elle, dans un quartier orthodoxe de Los Angeles. C’est avec une profonde émotion qu’elle nous témoigne de sa vision d’artiste, spirituellement épanouie depuis qu’elle s’est rendu compte que devenir religieuse, c’est encore mieux qu’avant. Elle répond à nos questions avec beaucoup d’intérêt pour la communauté, et nous transmet ses bonnes énergies.

Courrier des lecteurs

Art & Culture

Art & Culture

LE ROI DAVID JOUANT DE LA HARPE  UNE MOSAIQUE EXCEPTIONNELLE

La fête de Chavouot est l’occasion d’évoquer deux personnages bibliques de grande importance : Ruth, dont on lit la meguila durant l’office de la fête, et son arrière-petit-fils : le roi David (Ruth 4 :22).
Le Livre de Ruth est l’un des livres de la Bible hébraïque. Il retrace l’'histoire de Ruth la Moabite qui se déroule à l'époque où les Juges dirigeaient le peuple d'Israël. Il s'agit de montrer comment une femme étrangère est, non seulement, entrée dans le peuple d'Israël mais est devenue l'ancêtre du roi David.

Art & Culture

RABBI CHIM’ON BAR YOKHAÏ Hiloula -18 IYAR 5782 - RASHBI LAG BAOMER

Qu’est-ce que la Hiloula ? De Hallel : louange. Ce terme désigne le jour anniversaire du décès d’un Tzadik. On se réunit, ce jour-là, pour faire les louanges du Tzadik. On rappelle ses actions, ses midot (traits de caractère) sa proximité avec Hachem et éventuellement ses miracles. On vient sur sa tombe implorer le Sage le jour de sa hiloula et on lui demande d’intercéder en notre faveur auprès d’Hachem. La hiloula, c’est l’union complète de l’âme du Tzadik avec Hachem : c’est une fête.

Art & Culture

LA PIERRE DE MAGDALA

L'une des découvertes majeures de l'archéologie en Israël et probablement la première représentation artistique connue du Second Temple de Jérusalem.

Art & Culture

LE VIN CASHER A-T-IL ENCORE UN SENS ?

Le vin :
  Une boisson unique au monde ? Une boisson unique pour les Juifs ! C’est ce que nos sages confirme par l’attribution d’une béraha - bénédiction - unique à cette seule boisson. En effet, tout aliment nécessite une bénédiction préalable à leur consommation. Celle des jus de fruits est identique à celle de l’eau. Seul le vin (incluant le jus de raisin) sort du lot, avec une bénédiction spécifique.

Art & Culture

PHILOSOPHIE GRECQUE VS PENSÉE JUIVE

Deux époques bien distinctes ont marqué le peuple grec ; le temps de la mythologie, incluant toutes sortes de superstitions et de croyances et le temps de la réflexion et de la science. Découvrons comment les grecs de l'antiquité sont passés d’une époque de superstition et de mythologie à un temps de développement philosophique et mathématique.

Art & Culture

LA CHRONIQUE DE ... BOB ORÉ

Lettre de Californie : Exil sans retour

Art & Culture

Cayton's Children Musem

Le musée Zimmer se délocalise

Art & Culture

CULTIVONS-NOUS

Proverbes, citations, poésie & bouquins

Art & Culture

CULTIVONS-NOUS

Livres, musées, sorties ciné, événements, tout y est !

Art & Culture

Concert d’Enrico Macias

Evènement à ne pas manquer

Art & Culture

Sortie ciné Opération finale

Vrai, saisissant et poignant, à voir absolument.

Art & Culture

Museum of Tolerance

Cultivons-nous

Art & Culture

Le musée Zimmer

Il change de nom et se délocalise

Art & Culture

Livres pour adultes

Cultivons-nous Les adultes bouquinent…

Art & Culture

Livres en français

Cultivons-nous Les enfants bouquinent…

Art & Culture

Livres en anglais

Cultivons-nous Les enfants bouquinent…

SUBSCRIBE TO NEWSLETTER!
Subscribe now!