Fréquence Juive Magazine

Il faut bien se l’avouer, le système de santé américain n’a pas bonne presse auprès des français expatriés. Habitués à considérer la prise en charge des soins de santé comme un droit, voilà que nous devons nous adapter à un système de marché où la protection sociale n’est réservée qu’aux personnes âgées ou au revenu très bas.

Ici, tout a un prix Des prix de consultations sans commune mesure avec les tarifs de nos médecins généralistes français, des prix de médicaments 10 à 20 fois plus chers; nous laissent penser qu’il vaut mieux être en bonne santé pour vivre aux États Unis. Voyons le côté positif: ces soins médicaux onéreux nous obligent à prendre notre santé en charge pour éviter les maladies que l’on peut prévenir. D’autre part, il faut faire face aux coûts imprévisibles, ce qui nous donne la responsabilité de choisir une bonne assurance médicale. Choisir une bonne assurance En 2018, la période de souscription annuelle des assurances médicales s’est effectuée du 1er novembre au15 décembre. En effet, depuis la réforme de santé Obamacare, les personnes vivant aux États Unis ont maintenant l’obligation d’acquérir une assurance médicale, qu’elle soit privée ou subventionnée par le gouvernement, sous peine d’être pénalisé par une taxe additionnelle.

Que l’on choisisse une assurance santé « expatriés » ou une assurance locale, il est important de se familiariser avec les caractéristiques des différents plans disponibles afin de comprendre ce qui est couvert et ce qui est à notre charge. Voici quelques termes importants à connaître: ➢ HMO (Health Maintenance Organization) Réseau de soins qui regroupe des médecins généralistes ou spécialistes au sein d’une même structure. Un médecin référent est assigné à chaque assuré et doit autoriser toute visite chez un spécialiste.

Voyons le côté positif: ces soins médicaux onéreux nous obligent à prendre notre santé en charge pour éviter les maladies que l’on peut prévenir.




Les soins donnés en dehors du réseau ne sont pas couverts. ➢ PPO (Preferred Providers Organizations) Réseau de professionnels est beaucoup plus développé que celui d’une HMO, laissant une plus grande liberté de choisir son médecin. ➢ Provider Professionnel de santé ➢ Network vs. Out of Network Réseau de médecins couverts vs. non couverts par l’assurance. ➢ Coverage vs. Exclusions Soins couverts par l’assurance vs. soins non couverts ➢ Premium Somme mensuelle à payer juste pour souscrire à l’assurance. ➢ Deductible Franchise annuelle à débourser pour certains soins médicaux, à l’exception des soins préventifs, avant que l’assurance ne commence à couvrir les soins.



➢ Copay Montant à payer lors de chaque visite. Plus le premium est élevé, plus le deductible et le copay sont bas. ➢ Out of pocket maximum Plafond annuel de déboursement qui cumule deductible et copay, au delà duquel l’assurance prend en charge les soins à 100% . ➢ HDHP: High deductible health plans Plans d’assurance avec une franchise plus élevée mais au premium bas. L’assuré est responsable de toutes les dépenses jusqu’au plafond de déboursement. ➢ HSA: Health Savings Account Compte d’épargne médical non taxé, dont les contributions servent à payer les dépenses médicales non couvertes par le HDHP. .

Recent Reviews

Pessah à LA

9.3

Fête de la naissance, de la Emouna, de la liberté, elle se prononce « Pessar » (« passover » en anglais qui veut dire littéralement « passer au dessus »). Mode d’emploi : mettre de côté son ego, faire le vide, devenir comme une matza, plate comme une galette, se vider de son orgueil, réapprendre, accepter d’écouter, recevoir et être libre. Chaque année, ici, à Los Angeles, nous lisons ensemble la Haggadah, ressentant la douleur de l’esclavage, goûtant des nourritures symboliques pour finalement éprouver la joie de la libération de notre peuple.

Courrier des lecteurs

Vie pratique

Vie pratique

L’EDUCATION DES ENFANTS

Par Sarah Perets

Vie pratique

Les teenagers à L.A.

Ils sont frais, plein d’énergie et ont la volonté d’entreprendre. Les études, les petits jobs, les sorties le soir, nombreux sont ceux qui ne sont pas convaincus d’avoir le choix, malgré une jeunesse tout de même très enthousiaste et épanouie. FREQUENCE JUIVE s’intéresse aux endroits qu’ils fréquentent, leurs soirées, leurs activités, leurs rêves et leur mode de vie.