Fréquence Juive Magazine

Lé Haïm ! De Pessah a Shavouot, la période de fêtes que nous vivons est intimement liée aux miracles de D.ieu, à Sa proximité avec nous. Et notre relation avec Lui passe par des actes mais aussi et surtout par la prière. Il y a bien sûr les prières quotidiennes qui jalonnent notre journée, mais il y a également des moments plus intimes avec D., lorsque nous nous exprimons dans notre langue maternelle, un dialogue qui nous ouvre tous les champs possibles.

Rabbi Nahman de Breslev enseigne que la Hitbodedout, le fait de s'isoler pour parler à D., crée un lien puissant dont les effets se font ressentir dans ce monde-ci concrètement. Cela vous étonne ? Pourtant depuis plusieurs années les autorités sanitaires et médicales s'intéressent à un phénomène spirituel complètement irrationnel : Le pouvoir de la prière dans le processus de guérison. Plusieurs études ont été menées à Yale notamment, et certains résultats sont à peine croyables. Par exemple en Israël chez les personnes religieuses, il y a statistiquement 40% de cancers et de maladies cardiovasculaires en moins par rapport au reste de la population. A l'inverse, chez les patients opérés du coeur, ceux qui ne croient pas en D.



ont 14 fois plus de chances de mourir des suites de leur chirurgie. Il y a tellement de bénéfices pour la santé à prier... C'est un cadeau Divin dont il faut profiter, et comme le précise le Rav Parienti dans son cours sur la Hitbodedout : "Prier pour soi mais aussi pour les autres, croire dans les mots de la prière et tout relier à D. , pour sortir du déterminisme et vivre les miracles dans nos vies Amenveamen " Sources et liens utiles : www.breslev-torah.fr https://www.webmd.com/balance/features/can-prayer-heal .

Recent Reviews

Pensée juive Cours du Rav Sitruk : LA PAIX

9.3

Il est faux de croire que la paix se réduit au fait d’arrondir les angles ou encore de s’effacer pour l’autre ; car à force de concessions, on finit par ne plus exister. Or avec quelqu’un qui n’existe pas, vous ne pouvez pas être en désaccord. Ce que je préconise c’est plutôt de rechercher la valeur de l’autre. Les 24 000 élèves de Rabbi Akiva furent décimés parce qu’il ne s’honoraient pas mutuellement. Comment comprendre une telle tragédie ? Il s’agissait de géant de la Torah, comment pouvaient-ils se manquer de respect ? Comme expliquent nos sages, les élèves de Rabbi Akiva vivaient dans une telle proximité qu’ils en vinrent à ne plus sentir l’obligation de se respecter.

Courrier des lecteurs

Vie pratique

Vie pratique

L’EDUCATION DES ENFANTS

Par Sarah Perets

Vie pratique

Les teenagers à L.A.

Ils sont frais, plein d’énergie et ont la volonté d’entreprendre. Les études, les petits jobs, les sorties le soir, nombreux sont ceux qui ne sont pas convaincus d’avoir le choix, malgré une jeunesse tout de même très enthousiaste et épanouie. FREQUENCE JUIVE s’intéresse aux endroits qu’ils fréquentent, leurs soirées, leurs activités, leurs rêves et leur mode de vie.