Fréquence Juive Magazine

Dans notre précédente parution, nous avons évoqué une première explication de Maïmonide quant à la lecture du livre « Vayikra (Lévitique) » sur les sacrifices coutumiers. Ce mois-ci, nous vous exposons deux autres explications concernant le but réel de ces sacrifices. Es-ce pour lutter contre l’idolatrie, ou pour être agréable à Hachem ?

Explication 2 de Maïmonide Dans le Guide des Égarés ailleurs (3:4), Maïmonide donne une explication légèrement différente: La Torah déclare que les sacrifices doivent provenir des bovins et des moutons. Ces trois espèces elles-mêmes étaient à cette époque les types d'idolâtrie. Les Egyptiens adoraient l'agneau et il leur était interdit d'abattre les moutons, d'autres groupes servaient les démons et pensaient que les démons avaient la forme de boucs, ils interdirent donc de manger des chèvres. À cette époque, abattre le bétail était répugnant pour la plupart des idolâtres, « comme nous le trouvons chez les Indiens, à ce jour, le bétail n'est pas abattu » (ibid.). Maïmonide explique : «Car le Seigneur voulait effacer le souvenir de ces opinions qui ne sont pas réelles, Il nous a ordonné de sacrifier ces trois espèces seules, jusqu'à que l'acte qui était considéré être une interdiction (c'est-à-dire massacrer les animaux) soit au contraire un moyen d’expier les péchés "(en offrant des sacrifices) (ibid.

). En d'autres termes, l’idée du service Divin par les sacrifices est d’effacer de leur esprit l'idolâtrie qui était pratiquée à l'époque, ainsi au lieu de servir ces animaux, D… leur commanda de les sacrifier pour le servir. Pourquoi faut-il saler les offrandes La Torah dit qu'avec chaque offrande offerte à D…, le sel doit être offert. "Avec chacune de tes offrandes tu offriras du sel" ( Lévitique 2:13 ). La Torah déclare également qu'il est interdit de sacrifier le levain (c.-à-d., H’amets) et le miel, « car aucun levain et aucun miel vous ne ferez en fumée comme offrande par le feu pour D… » (Lévitique 2 :11). Maïmonide explique que ces commandements allaient aussi à l'encontre des idolâtres habitués à placer du levain dans leurs offrandes et à y mêler du miel sans y apporter le sel dans leurs sacrifices, et parce que les idolâtres sacrifiaient le levain et humectaient leurs sacrifices avec du miel, À cause de leur sacrifice de sel, à cause de cela, D… a averti de l'offrande « tout levain et tout miel » et a ordonné que le sel persiste pour chaque offrande, «avec tous vos sacrifices, vous apporterez du sel» (ibid.). Résumé des deux explications Nous trouvons que Maïmonide expliquait dans sa première explication que la raison du service des sacrifices était de référer le style de travail des idolâtres à D…, et dans sa deuxième explication, Maïmonide explique que les sacrifices étaient destinés à défier les idoles des idolâtres et leur façon de les servir. Puisque le but principal des sacrifices est de déraciner l'idolâtrie et de renforcer le service de D…, ces explications ne sont pas contradictoires, puisque le concept est de déraciner d'idolâtrie de deux manières. 1. En servant Hachem de la même manière que les adorateurs d'idoles servaient leurs idoles (c'est-à-dire des sacrifices). 2. De servir D… en sacrifiant comme offrande les animaux qui étaient adorés par les idolâtres. Troisième explication de Maïmonide Le Rambam , dans Hilho’t Me'ilah (18: 8), explique qu'il y a deux types de mitsvot dans la Torah: les décrets (dogmes) et les lois (rationnelles), comme il est dit dans la Torah: «vous observerez tous mes décrets et toutes mes lois » ( Lévitique 19: "Les lois, ce sont les commandements rationnels et compréhensibles par l’esprit humain et le bien de leur action dans ce monde est connu. Tels que la prohibition du vol ou du meurtre et le commandement de respecter ses parents. Et les décrets sont les commandements irrationnels... comme l'interdiction de la viande de porc, le mélange de viande et de lait, la vache rousse et le bouc émissaire » (ibid.

). Nous expliquions plus haut les explications de Maïmonide concernant la Mitsva des sacrifices dans le Temple, ce qui signifie que les sacrifices font partie de ces commandements d’ordre rationnels, mais ici Maimonide explique que les sacrifices sont des commandements sans raison connue. Ce sont les mots du Rambam: " Et tous les sacrifices font partie des décrets (dogmes)", ce qui signifie qu'ils n'ont aucune explication rationnelle, ce qui paraît à première vue contradictoire avec les autres explications du Rambam citées plus haut. En vrai, les dires du Rambam ici ne contredisent pas ses explications précédentes. Toutes les raisons citées par Maïmonide expliquent la raison des sacrifices en général, mais il n'y a pas d'explication complète qui explique tous les détails du service des sacrifices au Temple, et même après avoir donné ses explications, le sujet des sacrifices reste scellé et dans le cadre d'une loi irrationnelle. Résumé des explications de Maïmonide Les raisons des sacrifices sont : A. Déraciner l'idolâtrie en servant D… dans le même style de service (sacrifices, temple, prêtres). B. Pour déraciner le concept des idolâtries que les boucs les moutons et le gros bétail sont sacrés, en les sacrifiant pour servir D…. C. Les sacrifices font partie de la catégorie des Mitsvot irrationnelles. Les questions du Ramban (Nah’manide) Nah’manide critique fortement l'explication de Maïmonide selon laquelle les sacrifices servaient à déraciner l'idolâtrie en sacrifiant les animaux adorés par les idolâtres. Selon Maïmonide, il s'ensuit que le but des sacrifices est seulement dans la négation, de retirer du cœur du peuple etc., alors que la Torah a écrit que les sacrifices ont une valeur en soi, pour être un parfum pour D…. «Tu m'offriras mon aliment pour mes feux, mon odeur agréable» ( Nombres 28: 2 ). Nah’manide objecte l’opinion du Rambam pour une raison supplémentaire, puisque nous trouvons que des sacrifices ont été faits bien avant qu'il y ait de l'idolâtrie dans le monde. Noah’ sortit de son arche avec ses trois fils: il n'y avait alors ni égyptien ni autre idolâtre après le déluge, Noah’ apporta un sacrifice qui fut bon aux yeux d’Hachem, et Hevel apporta lui aussi les premiers-nés de son troupeau. Explications du Ramban Le Ramban donne deux explications: La première : Lorsqu’une personne voit ce qui est fait à son offrande, cela l’amènera a penser qu’elle aurait mérité de subir le même sort que l’animal en allant à l’encontre de la volonté de D… et ainsi arriver à un sentiment de repentir profond «Afin que l’homme pense durant la cérémonie de l’offrande que c’est parce qu'il a péché contre D… par son corps et par son âme, qu’il aurait été nécessaire de verser son sang et de brûler son corps, si ce n’est que le Créateur par sa grâce l’a épargné de cette sentence en lui permettant d’utiliser un animal à sa place" Deuxième explication de Nah’manide : Cette explication est selon la Kabbale (mystique juive) "et dans le chemin de la vérité il y a un secret caché dans les sacrifices » partant du principe que le mot sacrifice en hébreu signifie proximité ou rapprochement car par le biais des sacrifices la rigueur divine est radoucie et ainsi cela permet aux Bnei Israël de se rapprocher d’Hashem (malheureusement je ne pourrai pas vous expliquer comment cela fonctionne exactement).



Dans le prochain numéro nous conclurons ce thème avec l’explication innovante de Rabbi Yehouda Halevi dans son fameux ouvrage « Le Kouzari » .

Recent Reviews

BERECHIT

9.3

Après Simcha Thora, nous rembobinons le Sefer Thora pour lire et étudier à nouveau la Thora depuis le livre de Béréchit.

Courrier des lecteurs

Paroles Rabbiniques

Paroles Rabbiniques

LA SOUCCA

À L' OMBRE DE LA FOI

Paroles Rabbiniques

ENGLISH BONUS : Yom Kippur

A day unique and distinct from the rest of the year BY RABBI JOSHUA BITTAN

Paroles Rabbiniques

KIPPOUR : TOUT EST ENTRE NOS MAINS

RAV YOSSEF-HAÏM ABERGEL

Paroles Rabbiniques

ROCH HACHANA

QUELLE MERVEILLEUSE JOURNÉE !

Paroles Rabbiniques

CHABBAT, UNE AUTRE DIMENSION

« Moïse convoqua toute la communauté des enfants d’Israël et leur dit : ‘Voici les choses que Hachem a ordonné d’observer. Pendant six jours vous travaillerez mais au septième vous respecterez une solennité sainte, un chômage absolu en l’honneur de Hachem ; quiconque travaillera en ce jour sera mis à mort.’ » (Chemot 35, 1).

Paroles Rabbiniques

L' ASTROLOGIE

L’astrologie est une science juste ayant une influence, par les astres, sur l’être humain. Aujourd’hui personne ne connaît le réel impact de cette science. Le Mazal représente l’influence astrologique. Grâce à chaque lettre qui compose votre prénom, votre date, l’heure de votre naissance, et les mouvements des voyelles de votre prénom, on peut savoir quel est votre signe zodiacal ainsi que votre destinée. Cependant ce n’est que théorique. Rav Ron Chaya Voyons ce que nos Rav nous apprennent.

Paroles Rabbiniques

VEILLÉE DE CHAVOUOT

Par Rabbi Moshe Aharon

Paroles Rabbiniques

L’Ayin Hara, parlons-en !

À la demande de nos lecteurs, FREQUENCE JUIVE met en avant des Rabbins francophones mondialement connus à travers un sujet. Vous les suivez en vidéo, sur les réseaux sociaux ou en direct dans vos évènements. Leurs paroles nourrissent vos esprits et développent votre spiritualité. Découvrons ce qu’ils ont à dire sur le mauvais œil.

Paroles Rabbiniques

UN SOIR DE SEDER CHEZ RABBI CHAIM PINTO

Baruch Hachem, nous sommes arrivés à la fête sainte de Pessa'h, au cours de laquelle Hachem a amené nos ancêtres de l'esclavage à la liberté, une fête où de nombreux miracles se sont produits comme les dix plaies, l’ouverture de la mer et d’autres innombrables actes divins. Pendant Pessa'h, nous avons l’occasion de nous reconnecter à nos ancêtres et de mériter des miracles dans nos propres vies. Aujourd'hui, nous allons raconter une belle histoire de mon arrière grand-père, le Saint Tzaddik Rabbi Chaim Pinto.

Paroles Rabbiniques

Le sens caché de Tou Bichvat

Si vous jetez un coup d’œil dehors, vous ne verrez pas le moindre arbre en fête ni en fleurs... Bien au contraire, la nature semble quasiment morte, les branches sont desséchées, pas le moindre fruit. Ne serait-il pas plus judicieux de célébrer Tou Bichvat au printemps ou en été, quand les arbres se parent d’un feuillage verdoyant et les fruits juteux et colorés se balancent sur leurs branches ?

Paroles Rabbiniques

Roch Hachana

Beaucoup d’entre nous ont une approche erronée avec la fête de Roch Ha-Chana en pensant que c’est uniquement le jour de l’an du calendrier juif. Cela est une erreur terrible car l’impact de cette fête sur notre vie et celle de nos proches est gigantesque. Nous avons l’habitude de traduire Roch Ha-Chana par le Nouvel An. Les experts d’entre vous qui parlent l’hébreu savent bien que la traduction littérale de Roch Ha-Chana n’est pas le nouvel an mais la tête de l’année. Or, cette fête n’est mentionnée nulle part dans la Torah sous le nom de Roch Ha-Chana. En effet, ce nom lui a été attribué par nos sages il faudra donc comprendre pourquoi nos maîtres ont-ils décidé de nommer le nouvel an sous le nom de « tête de l’année ».

Paroles Rabbiniques

Bezraat Hachem

avec l’aide de D.

Paroles Rabbiniques

Shavouot

Nous voilà à quelques jours de la fête de Shavouot (mon D. comme le temps passe vite) connue aussi sous le nom de « Fête du don de la Thora ».

Paroles Rabbiniques

Pensée juive

Cours du RAV SITRUK Prévoir le mal pour l’éviter

Paroles Rabbiniques

PARACHA VAYIKRA

Dans notre précédente parution, nous avons évoqué une première explication de Maïmonide quant à la lecture du livre « Vayikra (Lévitique) » sur les sacrifices coutumiers. Ce mois-ci, nous vous exposons deux autres explications concernant le but réel de ces sacrifices. Es-ce pour lutter contre l’idolatrie, ou pour être agréable à Hachem ?

Paroles Rabbiniques

PARACHA VAYIKRA

Cette semaine, nous commençons la lecture du livre de "Vayikra (Lévitique)" qui en général, et la Paracha de "Vayikra" en particulier, traite des lois sur les sacrifices coutumiers lorsque le Temple existait. Le sacrifice est, en fait, le culte originel du Seigneur, dans lequel le peuple d'Israël a reçu l'ordre de quitter l'Egypte. Quelle est la raison pour laquelle on nous a commandé de sacrifier à Hashem?

Paroles Rabbiniques

PAROLES DE RABBI

Quelques paroles du Rav Benchetrit…

Paroles Rabbiniques

BERECHIT

Après Simcha Thora, nous rembobinons le Sefer Thora pour lire et étudier à nouveau la Thora depuis le livre de Béréchit.

Paroles Rabbiniques

Quelques mots sur la Paracha

Durant les deux derniers numéros, nous avons apporté les différentes explications apportées par nos Maîtres le Rambam ainsi que le Ramban. Dans ce numéro, nous vous présentons l’explication de Rabbi Yehouda Halevi l’auteur du Kouzari.