Fréquence Juive Magazine

À la demande de nos lecteurs, FREQUENCE JUIVE met en avant des Rabbins francophones mondialement connus à travers un sujet. Vous les suivez en vidéo, sur les réseaux sociaux ou en direct dans vos évènements. Leurs paroles nourrissent vos esprits et développent votre spiritualité. Découvrons ce qu’ils ont à dire sur le mauvais œil.

Rav Ifrah Le mauvais œil revient à figer l'image d'une personne à un moment donné et lui faire croire qu'elle est ainsi depuis toujours et qu'elle le demeurera. À l'image d'un paparazzi qui photographierait une personne à un moment donné afin de salir son image. Le mauvais œil consiste à porter un regard limité sur une personne ou sur soi-même. En d'autres termes, catégoriser, étiqueter, c'est mettre le mauvais œil. Pour quelle raison ? Car catégoriser, c'est condamner. Ne sont-elles pas nombreuses les histoires de personnes ayant réussi alors qu'elles venaient de milieux difficiles ? Beaucoup de choses paralysent l'individu. Pourtant à y réfléchir, ce ne sont que des yeux. De simples yeux. N'oubliez jamais que vous êtes une créature d'Hachem. Et dans ce cas, comment se sentir esclave du regard d'autrui ? A contrario, il existe l'œil positif.

Ces bonnes personnes, qui vous encouragent, qui vous portent, qui vous disent sans arrêt que vous êtes capables et brillants. Portez un regard positif sur vous-mêmes. Même si vous êtes faibles. Portez sur vous un regard positif et croyez en vous ! '' Extrait du cours du rav Avraham Ifrah, retranscrit par Nina Sahel ''. Rav Yehia Benchetrit Que ce soit sur la Torah écrite, la Torah orale, le Choulh’an Aroukh, la gémara, l’ayin hara existe bel et bien. Trouvant ses origines dans la nechama puis la pensée, l’énergie crée par l’œil, c’est le regard, qu’il soit positif ou négatif. La Torah nous apprend à regarder. Est-ce que tu vois une femme que tu respectes ou tu vois un schwarma organisé de manière harmonieuse ? (Rires). L’ayin hara est fortement lié à la tsniout, la pudeur du regard. Rahel, par sa tsniout, a sauvé son enfant de l’œil. Ce que je vois, c’est ce que je veux voir, ce que je dois voir. Alors méfiez-vous de ce que vous avez envie de voir. Tout se passe dans votre cœur. D.

"Catégoriser, étiqueter, c'est mettre le mauvais œil."l




ne se trompe pas. Chacun reçoit ce qu’il doit recevoir. Bénir les autres n’enlève pas son propre mazal. Celui qui a bon œil est béni. Dans notre monde actuel, malgré qu’il soit très figé sur la matérialité et basé sur les signes extérieurs de richesse, la Torah ne rentrant pas dans la limite du regard humain, plus on fait entrer la Torah dans nos vies et dans nos maisons, plus on élimine le pouvoir de l ‘Ain hara. Rav David Touitou Comment le regard d’une personne étrangère pourrait interférer dans notre mazal ? L’ayin hara, c’est donner la possibilité à un autre de te retirer sur le domaine de la justice parce que tu n’as pas tenu compte de l’avis des autres. C’est pourquoi chaque juif doit se lever le matin en se disant le monde a été créé pour moi. Comme il est écrit noir sur blanc, toute personne se devra de faire extrêmement attention à l’ayin hara. 99% des hommes meurent de l’ayin hara. Ne pas savoir fermer ses paupières quand il le faut, ouvre la porte à l’ayin hara et fait mourir les hommes.

Nous sommes nous-mêmes, nos propres ennemis ou nos meilleurs amis. Les Ségoulot qui protègent de l’ayin hara : la tasse en argent, le symbole du poisson, les deux pouces l’un contre l’autre, regarder avec son œil gauche le bout de son nez, porter sur soi du choux ou de l’ail, bénir ses enfants comme à l’époque de nos grand-mères. Rav Reuven Baubot Ayin Hara : certaines personnes sont perméables à l’ayin hara et d’autres, imperméables. Ceux qui ressentent le mauvais œil et ceux qui ne connaissent pas ce sentiment. Un non-juif ne peut pas faire la ayin hara. Cela ne peut venir que s’il y a une faiblesse chez toi. Ce n’est pas un sort. Ayina Tov : On a le droit d’envier quelqu’un qui étudie la Torah car c’est une kedoucha qui nous fait avancer. .

Recent Reviews

CHABBAT, UNE AUTRE DIMENSION

9.3

« Moïse convoqua toute la communauté des enfants d’Israël et leur dit : ‘Voici les choses que Hachem a ordonné d’observer. Pendant six jours vous travaillerez mais au septième vous respecterez une solennité sainte, un chômage absolu en l’honneur de Hachem ; quiconque travaillera en ce jour sera mis à mort.’ » (Chemot 35, 1).

Courrier des lecteurs

Paroles Rabbiniques

Paroles Rabbiniques

CHABBAT, UNE AUTRE DIMENSION

« Moïse convoqua toute la communauté des enfants d’Israël et leur dit : ‘Voici les choses que Hachem a ordonné d’observer. Pendant six jours vous travaillerez mais au septième vous respecterez une solennité sainte, un chômage absolu en l’honneur de Hachem ; quiconque travaillera en ce jour sera mis à mort.’ » (Chemot 35, 1).

Paroles Rabbiniques

L' ASTROLOGIE

L’astrologie est une science juste ayant une influence, par les astres, sur l’être humain. Aujourd’hui personne ne connaît le réel impact de cette science. Le Mazal représente l’influence astrologique. Grâce à chaque lettre qui compose votre prénom, votre date, l’heure de votre naissance, et les mouvements des voyelles de votre prénom, on peut savoir quel est votre signe zodiacal ainsi que votre destinée. Cependant ce n’est que théorique. Rav Ron Chaya Voyons ce que nos Rav nous apprennent.

Paroles Rabbiniques

VEILLÉE DE CHAVOUOT

Par Rabbi Moshe Aharon

Paroles Rabbiniques

L’Ayin Hara, parlons-en !

À la demande de nos lecteurs, FREQUENCE JUIVE met en avant des Rabbins francophones mondialement connus à travers un sujet. Vous les suivez en vidéo, sur les réseaux sociaux ou en direct dans vos évènements. Leurs paroles nourrissent vos esprits et développent votre spiritualité. Découvrons ce qu’ils ont à dire sur le mauvais œil.

Paroles Rabbiniques

UN SOIR DE SEDER CHEZ RABBI CHAIM PINTO

Baruch Hachem, nous sommes arrivés à la fête sainte de Pessa'h, au cours de laquelle Hachem a amené nos ancêtres de l'esclavage à la liberté, une fête où de nombreux miracles se sont produits comme les dix plaies, l’ouverture de la mer et d’autres innombrables actes divins. Pendant Pessa'h, nous avons l’occasion de nous reconnecter à nos ancêtres et de mériter des miracles dans nos propres vies. Aujourd'hui, nous allons raconter une belle histoire de mon arrière grand-père, le Saint Tzaddik Rabbi Chaim Pinto.

Paroles Rabbiniques

Le sens caché de Tou Bichvat

Si vous jetez un coup d’œil dehors, vous ne verrez pas le moindre arbre en fête ni en fleurs... Bien au contraire, la nature semble quasiment morte, les branches sont desséchées, pas le moindre fruit. Ne serait-il pas plus judicieux de célébrer Tou Bichvat au printemps ou en été, quand les arbres se parent d’un feuillage verdoyant et les fruits juteux et colorés se balancent sur leurs branches ?

Paroles Rabbiniques

Roch Hachana

Beaucoup d’entre nous ont une approche erronée avec la fête de Roch Ha-Chana en pensant que c’est uniquement le jour de l’an du calendrier juif. Cela est une erreur terrible car l’impact de cette fête sur notre vie et celle de nos proches est gigantesque. Nous avons l’habitude de traduire Roch Ha-Chana par le Nouvel An. Les experts d’entre vous qui parlent l’hébreu savent bien que la traduction littérale de Roch Ha-Chana n’est pas le nouvel an mais la tête de l’année. Or, cette fête n’est mentionnée nulle part dans la Torah sous le nom de Roch Ha-Chana. En effet, ce nom lui a été attribué par nos sages il faudra donc comprendre pourquoi nos maîtres ont-ils décidé de nommer le nouvel an sous le nom de « tête de l’année ».

Paroles Rabbiniques

Bezraat Hachem

avec l’aide de D.

Paroles Rabbiniques

Shavouot

Nous voilà à quelques jours de la fête de Shavouot (mon D. comme le temps passe vite) connue aussi sous le nom de « Fête du don de la Thora ».

Paroles Rabbiniques

Pensée juive

Cours du RAV SITRUK Prévoir le mal pour l’éviter

Paroles Rabbiniques

PARACHA VAYIKRA

Dans notre précédente parution, nous avons évoqué une première explication de Maïmonide quant à la lecture du livre « Vayikra (Lévitique) » sur les sacrifices coutumiers. Ce mois-ci, nous vous exposons deux autres explications concernant le but réel de ces sacrifices. Es-ce pour lutter contre l’idolatrie, ou pour être agréable à Hachem ?

Paroles Rabbiniques

PARACHA VAYIKRA

Cette semaine, nous commençons la lecture du livre de "Vayikra (Lévitique)" qui en général, et la Paracha de "Vayikra" en particulier, traite des lois sur les sacrifices coutumiers lorsque le Temple existait. Le sacrifice est, en fait, le culte originel du Seigneur, dans lequel le peuple d'Israël a reçu l'ordre de quitter l'Egypte. Quelle est la raison pour laquelle on nous a commandé de sacrifier à Hashem?

Paroles Rabbiniques

PAROLES DE RABBI

Quelques paroles du Rav Benchetrit…

Paroles Rabbiniques

BERECHIT

Après Simcha Thora, nous rembobinons le Sefer Thora pour lire et étudier à nouveau la Thora depuis le livre de Béréchit.

Paroles Rabbiniques

Quelques mots sur la Paracha

Durant les deux derniers numéros, nous avons apporté les différentes explications apportées par nos Maîtres le Rambam ainsi que le Ramban. Dans ce numéro, nous vous présentons l’explication de Rabbi Yehouda Halevi l’auteur du Kouzari.