Fréquence Juive Magazine

FRÉQUENCE JUIVE donne la parole aux membres de notre communauté. Pour certains riches, l’argent est moteur, pour d’autres, c’est un frein spirituel. Certains ont la tête qui tourne à partir de 10.000 dollars, d’autres vibrent pour une somme bien inférieure. Voyons ce que nos lecteurs ont à dire sur LA RICHESSE, du plus profond d'eux-mêmes.

Philippe K. Chef d’entreprise On dit que l homme s’adapte à toutes les situations. C’est vrai et il en est de même pour l’argent. Chacun a sa vision de l’argent. Il y a ceux qui en ont beaucoup et qui dépensent sans compter, ceux qui en ont autant mais qui ont toujours peur de manquer et préfèrent être économes, et ceux qui, sans être très riches, trouvent leur bonheur quand même et vivent peut-être mieux que certains milliardaires. La Famille et les amis sont leur passion. La richesse n’est pas la garantie d’un bonheur et d’un bien-être absolu, elle a aussi ses problèmes, ses déconvenues mais elle ne peut surtout pas tout acheter… la santé, par exemple - une des richesses les plus importantes-. Que valent 10 millions d euros face a une maladie incurable… finalement rien … zéro. La richesse n est pas égale à quelques milliers ou millions de dollars.

Elle n’a pas de valeur, pas de minimum. Elle est là ou nous voulons qu’elle soit. Nous sommes tous riches de quelque chose, mais savons nous l’évaluer et l’apprécier ? ... pas sûr... Angélique B. Directrice artistique multimarques et restauratrice de la rôtisserie française Coco Queen (ouverture très prochainement) Il est évident que l’argent et un frein à Los Angeles et que la différence entre les riches et les pauvres est colossale. Los Angeles rime souvent avec « bling bling », « fake » et paraître. D’après mon expérience, les personnes riches semblent tristes à côté de celles plus modestes. La chaleur humaine, la joie de vivre, l’amour dans leur foyer donnent le sentiment que ces personnes-là sont les plus heureuses et épanouies. La vraie richesse se trouve dans votre foyer, dans votre famille et avec vos amis. Le bonheur n’a pas de prix. Brigitte R., artiste La richesse résonne comme plein d’étincelles. Comme le mot amour, c’est une émotion et il faut la vivre, la sentir, ce n’est pas palpable. La richesse, c’est être satisfaite, avoir du plaisir, regarder son bébé, admirer une belle peinture. Et surtout, c’est se sentir bien entre amis ou en famille autour d’une table lors d’un shabbat ou pour célébrer un évènement. Mon père zl” disait toujours “ma richesse ce sont mes enfants”. Bien sûr, il y a la richesse financière qui permet de faire des mitzvot, de pouvoir s’acheter pleins de choses ou les offrir. La richesse, c’est se sentir bien dans son être, se suffire, sentir un bonheur. Geoffrey G. Spécialiste en gestion immobilière On a tous rêvé un jour ou l’autre d’être riche, très riche.

Chacun a sa vision de l’argent. Il y a ceux qui en ont beaucoup et qui dépensent sans compter, ceux qui en ont autant mais qui ont toujours peur de manquer et préfèrent être économes, et ceux qui, sans être très riches, trouvent leur bonheur quand même et vivent peut-être mieux que certains milliardaires.




Il semblerait que la richesse soit une bénédiction. Pourtant si un homme devenait immensément riche, il pourrait penser que son argent lui permettrait de régler tous ses problèmes et, inconsciemment en venir à croire qu’il n’aurait plus besoin de l’aide de D. Il risquerait alors de s’éloigner de la vérité. Un autre danger lié à la richesse est le fait de passer sa vie à l’acquérir sans jamais vraiment être satisfait. Néanmoins la richesse est bien une Beracha qui émane d’une décision divine est qui n’est pas entre nos mains, elle doit cependant être utilisée avec précaution a l’image d’un outil puissant et dangereux. Pour l’homme dont la destinée n’est pas d’être riche, il pourra aussi comparer la richesse à un outil non nécessaire à la réalisation de son propre projet. Comme tous sujets, la Torah nous donne l’exacte définition : être riche, c’est être satisfait de ce que l’on a. La Torah nous enseigne aussi qu’être heureux est un choix est non une réaction à certains événements. Nous avons donc tous la possibilité et le devoir d’être heureux et riche. Ah si j’étais riche... Stéphane S. Le Gourmet du restaurant Trattoria Natalie F.J. : « La richesse ? » S. : « Amen ! » Jennifer W. Créatrice de Jenni Jane maroquinerie Un dimanche soir pluvieux à Los Angeles, je reçois un message de la rédactrice en chef de Fréquence Juive “Voyons ce que vous pensez de la richesse du plus profond de vous-mêmes” - 150 mots. Je suis franco-américaine. J’ai grandi à Paris, j’ai vécu aux États-Unis et en Scandinavie.



Ces trois cultures sont très différentes notamment dans leur rapport à la richesse, si celle-ci est définie par l’argent. En France, c’est l’éternelle confrontation des classes sociales, on en parle honteusement. Les américains, eux, ont choisi d’en faire le point central de leur fonctionnement. Pour les scandinaves, la société se recentre sur le bien-être, la famille et la nature. Quand je lis “que pensez-vous de la richesse”, je ne pense pas à l’argent mais immédiatement et instinctivement, à la richesse familiale, amicale et spirituelle. C’est cette colonne vertébrale qui est pour moi la richesse la plus importante, sans quoi rien d’autre n’a de valeur, de grandeur, ni même d’intérêt. .

Courrier des lecteurs

La table ronde

La table ronde

Le Mazal

Au delà de la réalité physique existe la métaphysique. Au delà de la matière existent des énergies invisibles à l’œil nu. Ce sont ces énergies-là que l’on appelle « Mazal ». Ce flux d’énergie est-il à l’origine de la providence de D. ? A-t-on un destin ? Doit-on parler de hasard ou de nature ? La chance, qui en bénéficie ? Tout le monde ? Quand ? Les étoiles, ont-elles une influence sur le monde ? D’après un cours du Rav Ron Chaya. Voici les réponses des penseurs de FRÉQUENCE JUIVE.

La table ronde

LA COLÈRE

FRÉQUENCE JUIVE donne la parole aux membres de notre communauté. Dans notre vie privée avec nos proches, au travail avec le stress, ou même avec nos amis, nos comportements peuvent parfois nous dépasser. Rester calme ou s’énerver ? Se contrôler ou se laisser déshonorer ? Ne plus se maîtriser ou être patient et respecter le code de la route ? Est-ce une réaction liée à une immaturité ? La colère, la rancœur, en a-t-on vraiment besoin ? Débat autour de la table ! Voyons ce que nos lecteurs ont à dire sur LA COLÈRE.

La table ronde

La Richesse

FRÉQUENCE JUIVE donne la parole aux membres de notre communauté. Pour certains riches, l’argent est moteur, pour d’autres, c’est un frein spirituel. Certains ont la tête qui tourne à partir de 10.000 dollars, d’autres vibrent pour une somme bien inférieure. Voyons ce que nos lecteurs ont à dire sur LA RICHESSE, du plus profond d'eux-mêmes.