Fréquence Juive Magazine

Sur le plan alimentaire, les Etats-Unis ont la réputation d'être le pays du "burger » et de la malbouffe... Certains soutiennent que la "bouffe" américaine nous envahit et qu'à cause d'elle, nous allons tous devenir aussi obèse que les Américains. Les différences entre les cultures alimentaires française et américaine sont-elles si marquées ?

Peu de diversité dans la diversité Concernant tout d'abord l'aspect qualitatif de l'alimentation, c'est-à-dire les aliments eux-mêmes, alors que la France est symbolisée par un bon vivant coiffé d'un béret, tenant une baguette de pain sous le bras, les Etats-Unis sont généralement caricaturés par une assiette de frites (avec ketchup bien sûr !), un hamburger, un cola et quelques cookies... Sans vouloir être chauvine, il est vrai que les Etats-Unis proposent une alimentation nettement moins diversifiée que celle qu'on trouve en France. Certes, on peut manger à tous les coins de rue et les marques alimentaires sont très nombreuses, mais les produits sont peu variés. La diversité alimentaire réside plus dans la diversité des marques et des variétés de produits que dans la diversité des produits de base proposés. De plus, la diversité concerne surtout les groupes alimentaires les moins indispensables chaque jour.

Pour rappel, pour avoir une alimentation équilibrée, il est recommandé pour un adulte de consommer quotidiennement : - 5 fruits et légumes - Un aliment céréalier ou féculent à chaque repas (en général, 4 par jour) - 3 produits laitiers - 1 à 2 portion(s) de VPO - Un peu de matières grasses végétales d'ajout variées - Un peu de sucre (ou produit sucré) pour le plaisir - De l’eau à volonté, les autres boissons étant facultatives Aux Etats-Unis, alors que ces aliments ne sont pas nutritionnellement indispensables chaque jour, il y a des rayonnages entiers de variétés de sodas, jus de pomme, barres chocolatées, chips, sirops d'érable, beurres de cacahuètes, etc. En dehors des magasins alimentaires, il y a aussi beaucoup de vendeurs de hot dogs, beignets, gros bretzels individuels, glaces… • • « Les Etats-Unis proposent une alimentation nettement moins diversifiée que celle qu'on trouve en France. » • Même dans les lieux de restauration, les menus sont peu variés ; ils proposent surtout des salades composées et des burgers déclinés sous toutes leurs formes : avec/sans frites, avec/sans chips, avec/sans fromage, avec/sans ketchup, végétarien/non, etc. Les aliments dont nous avons par contre le plus besoin chaque jour (féculents, fruits, purs jus, légumes, produits laitiers, viandes, poissons...) sont très difficiles à trouver, chers et peu variés. Ainsi, il y a très peu de boulangeries ; le pain à "la française" et le croissant sont quasiment considérés comme des produits de luxe. Heureusement, la « Parisienne Bakery » sur Pico bd., propose de très bonnes viennoiseries et pâtisseries à des prix tout à fait abordables. Un autre exemple frappant pour un Français : le cas du fromage. Notons une pauvreté marquée dans le goût et les marques. De plus, il s'agit presque toujours de la même base de fromage, déclinée sous différentes formes, avec différents arômes... Rien à voir avec les nombreux fromages que nous offrent les commerces cashers français (camembert, brie, bleu, roquefort, fromage de chèvre, emmental, comté, fromage de brebis...) ! • Priorité aux gourmands ? Du point de vue cette fois des quantités, la différence entre la France et les Etats-Unis est flagrante. On pourrait se demander si les Américains ont un plus gros estomac que les Français... Les portions sont vraiment beaucoup plus importantes que celles que l'on trouve chez nous pour les aliments de consommation courante. Boissons, yaourts, hamburgers, pâtisseries, café sont quelques exemples significatifs. Et cette notion de "grosses portions" est valable aussi bien dans les supermarchés que dans les restaurants. Souvent, dans les lieux de restauration, ce qui serait une grande portion chez nous (ex. : 33 cl pour une bière*) est en fait la plus petite portion proposée aux Etats-Unis. Que la taille des portions soit généreuse pourrait être un avantage, surtout lorsqu'on est gourmand ; malheureusement, les grosses portions concernent souvent des aliments qui apportent des sucres et des graisses.

Du coup, ces portions sont excessives par rapport aux besoins alimentaires et nutritionnels réels. • • « Les aliments de qualité, dont nous avons le plus besoin chaque jour (fruits, légumes, produits laitiers, viandes, poissons...), sont plus difficiles à trouver, chers et peu variés. » Comportement alimentaire En terme d'habitudes alimentaires, les Américains sont très différents de nous. Ils ont généralement une alimentation très spontanée : quand ils ont faim, ils mangent. Mais ils ne prennent pas forcément le temps comme nous de s'arrêter trois ou quatre fois par jour pour prendre de vrais repas, en famille, entre amis ou entre collègues. Pour les personnes qui travaillent en ville, le réflexe quand elles ont faim est souvent de descendre acheter quelque chose au fast-food ou au Deli's du coin, ou encore de se faire livrer des pizzas, hamburgers, menus asiatiques... Nutrition : tout et son contraire Pour les passionnés d'alimentation et de nutrition, même si leur alimentation paraît plutôt uniforme et excessive, les Etats-Unis sont très intéressants. D'un point de vue nutritionnel, c'est le pays des extrêmes. • D'un côté, de nombreuses initiatives semblent être prises en faveur de la santé des consommateurs : - thé et café sont très légers en caféine voire "Caffeine Free", - presque tous les produits alimentaires sont déclinés en une version allégée en calories, allégée en sucre, "low fat" (allégée en matières grasses) voire "fat free", - il existe de nombreuses boutiques de produits diététiques, - il y a beaucoup d'édulcorants de synthèse (les substituts du sucre comme l'aspartame) en poudre, en comprimés et intégrés dans les produits alimentaires, - il y a beaucoup d'aliments qui revendiquent des bénéfices santé, - les ingrédients santé sont plus facilement introduits dans les produits qu'en France (ex. : olestra, sucralose...), - certaines cartes de restaurants proposent des plats bénéfiques pour le système cardiovasculaire, - les informations sur l'équilibre alimentaire sont largement diffusées, - Dans certains restaurants, il y a des affiches qui présentent la pyramide de l'équilibre alimentaire proposée par le Ministère de la Santé américain, - chaque produit alimentaire offre un étiquetage nutritionnel et explique quelle est la contribution du produit aux besoins journaliers, - etc • D'un autre côté : - des régimes alimentaires dangereux (qui font maigrir puis grossir) font fureur car ils sont plébiscités par des people (régime Atkins, diète protéinée...), - les portions alimentaires sont trop importantes, - l'alimentation est peu diversifiée, - il n'y a pas vraiment de repas ; les Américains mangent quand ils ont faim, - etc Les critiques exagèrent : il est tout à fait possible de prendre de bons repas, nutritionnels et gustatifs, aux Etats-Unis.

Mais il est clair que l'alimentation proposée est moins diversifiée que l'alimentation française, et moins structurée sur la journée. Nous avons en tout cas, tout intérêt à garder nos richesses en terme de nutrition : notre diversité alimentaire, nos traditionnels repas, notre attachement à cuisiner de bons petits plats,... Les Américains semblent d'ailleurs d'accord avec cela. Un livre connaît un grand succès aux Etats-Unis ; il s'intitule "French Women Don't Get Fat" (les femmes françaises ne grossissent pas) et explique aux Américaines comment s'alimenter comme une femme française, c'est-à-dire avec raffinement et gourmandise... .

Recent Reviews

Après l’Holocauste…

9.3

Charles Braff a survécu à l’Holocauste. Aujourd’hui, du haut des ses 80 ans, ils nous raconte comment s’est passé son retour en Belgique. Le 3 Avril 2019, Témoignage de Charles Braff Un rescapé de la Shoah

Courrier des lecteurs

Enquêtes Speciales

Enquêtes Speciales

MARTINE MELLOUL : Du monde de la mode aux Red carpet d’ Hollywood

Depuis 3 ans, Martine Melloul est productrice à Hollywood. Ambitieuse et passionnée, rien de l’arrête ! Hollywood ne lui fait pas peur, elle est déjà sur le red carpet et elle le mérite ! Ses deux derniers films sont sortis au cinéma en 2018 et sortent en France en Avril 2020: un film de science-fiction sur les enlèvements par les extra terrestres "Beyond the Sky" et une comédie romantique sincère et attendrissante « Breaking & Exiting » ou un cambrioleur au grand cœur tombe amoureux de l’une de ses victimes.

Enquêtes Speciales

Après l’Holocauste…

Charles Braff a survécu à l’Holocauste. Aujourd’hui, du haut des ses 80 ans, ils nous raconte comment s’est passé son retour en Belgique. Le 3 Avril 2019, Témoignage de Charles Braff Un rescapé de la Shoah

Enquêtes Speciales

Pessah à LA

Fête de la naissance, de la Emouna, de la liberté, elle se prononce « Pessar » (« passover » en anglais qui veut dire littéralement « passer au dessus »). Mode d’emploi : mettre de côté son ego, faire le vide, devenir comme une matza, plate comme une galette, se vider de son orgueil, réapprendre, accepter d’écouter, recevoir et être libre. Chaque année, ici, à Los Angeles, nous lisons ensemble la Haggadah, ressentant la douleur de l’esclavage, goûtant des nourritures symboliques pour finalement éprouver la joie de la libération de notre peuple.

Enquêtes Speciales

HOLLYWOOD OU LE RÊVE AMERICAIN POUR QUI ?

Le rêve Américain est né au 16ème siècle lors de la colonisation de l'Amérique par l'Angleterre. Le mythe de l'Eldorado, la conquête de l'Ouest sont des expressions qui ont évoqué durant des siècles les mérites et les miracles du continent Américain. Le rêve Américain davantage qu'une idée est un espoir pour toute personne, quelle que soit son origine ou sa religion, son passé ou son parcours, d'accéder au succès et à la prospérité, à force de courage, de persévérance et de travail. Partir de rien pour arriver au sommet, ça fait rêver !

Enquêtes Speciales

Californie Se loger, investir, à quel prix ?

Le marché immobilier aux USA n’a pas été aussi favorable à la vente depuis plus de 50 ans. Les maisons se vendent au dessus du prix, et le nombre de biens immobiliers disponibles sur le marché immobilier californien est bas. Jusqu' à quand ? Deux experts en immobilier de notre communauté nous répondent sur la « Fréquence Juive ».

Enquêtes Speciales

Les fêtes de TICHRI à Los Angeles Souccot

La « fête des cabanes », le retour aux sources, la vie à la Robinson Crusoé, apprécier les vraies valeurs. À L.A., nous célébrons Souccot, d’une façon très proche de la nature. Voyons de quelle manière la communauté ressent cette fête.

Enquêtes Speciales

Les fêtes de TICHRI à Los Angeles Kippour

Le jour du Grand Pardon, Yom ha –Kippourim, la plus grande fête célébrée par les juifs du monde entier. Solennelle, longue, dure mais si belle, si forte, cette fête qui nous rend purs, celle qui nous fait Ange, on la respecte, on l’aime.

Enquêtes Speciales

Les fêtes de TICHRI à Los Angeles Roch Hachana

Le nouvel an juif ! Septembre, la création par D. d’Adam, de l’être humain, au sixième jour de la Genèse. Remise à zéro, on repart sur de nouvelles bases, on répare tout, on se fait neuf. « Chanatova » par ci, « Hag Saméa’h » par là ! On se souhaite une année douce, du miel pour tous et cette ambiance festive nous fait atteindre la « Tête de l’année ».

Enquêtes Speciales

French Jewrney LIKE Fréquence Juive

La colonie de vacances préférée des français

Enquêtes Speciales

L’épanouissement au sein de l’Armée Israëlienne À 16 ans, Lithal s’engage dans Tsahal et devient technicienne dans l’armée de l’air

À 16 ans, Lithal s’engage dans Tsahal et devient technicienne dans l’armée de l’air Ayant grandi dans la petite ville de Marcel Pagnol, sa petite école d’Aubagne aux parfums de Provence la berce dans une jeunesse plutôt calme et réservée. À 16 ans, elle découvre sa vraie personnalité. Au point culminant de l’adolescence, sa vraie nature la pousse à partir en Israël, Lithal se lance et s’engage dans l’armée de l’air. Découvrez comment la maturité et la Emunah de cette jeune fille contribuent à son épanouissement.

Enquêtes Speciales

ELLE VOULAIT ETRE JUIVE, AUJOURD’HUI ELLE L’EST

Fréquence Juive croise le destin d’une jeune femme pleine de vie. On l’appelait Lauren, mais depuis quelques semaines, elle se nomme Ruth. Prenez le plaisir de découvrir son parcours, comme si c’était écrit. « À Los Angeles, j’ai fait Techouva », Témoignage de Ruth

Enquêtes Speciales

La Parisienne Bakery

La vraie boulangerie, à la française

Enquêtes Speciales

Se nourrir « MADE IN U.S.A. »

Sur le plan alimentaire, les Etats-Unis ont la réputation d'être le pays du "burger » et de la malbouffe... Certains soutiennent que la "bouffe" américaine nous envahit et qu'à cause d'elle, nous allons tous devenir aussi obèse que les Américains. Les différences entre les cultures alimentaires française et américaine sont-elles si marquées ?

Enquêtes Speciales

DEPUIS LES US : L’ALYA, C’EST POSSIBLE

Même si la jeunesse juive est très épanouie ici, à L.A., les « ados » se sentent très vite attirés par une vie plus trépidante. Tentés par l’aventure, ils partent faire leurs études ailleurs, Israël étant évidement à la première place dans leur choix de destinations. Shana Memmi, une jeune de fille de 17 ans, nous explique comment elle a réalisé son rêve : devenir israélienne avec toute sa Kavana (de tout son cœur). Trois ans après, Shana va bientôt passer son diplôme. Elle nous raconte son expérience, nous confie les raisons de ses choix, ses sentiments et tous ses bons plans.

Enquêtes Speciales

HOMMAGE À MIREILLE KNOLL À BEVERLY HILLS

Paris, 23 Mars 2018. Un an après le meurtre de Sarah Halimi et une semaine après celui d’Arnaud Beltrame, Mireille Knoll, rescapée de la Shoah, a été retrouvée chez elle, poignardée à 11 reprises et brulée par son voisin musulman. La disparition violente de Mireille a suscité une vive émotion dans le monde entier, notamment dans la communauté juive de Los Angeles.

Enquêtes Speciales

Shilo’s, Et si Los Angeles avait son Resto Casher Gastronomique !

Deux jeunes amis européens s’installent à L.A. et relèvent le défi. Guidés par la même envie de conquérir l’Amérique, ils reprennent l’affaire « Shiloh’s », le restaurant casher français le plus réputé de Los Angeles. Ce Steakhouse déjà connu pour sa viande maturée exceptionnelle et sa « tarte flambée », n’a pas fini de nous étonner. Et faisons leur confiance, ce sont des pros !

Enquêtes Speciales

PICO boulevard, le couloir mythique de la « Kosher Food »

D’Ouest en Est, de Beverly Drive à la Cienega Boulevard, « Pico » a longtemps été connu comme le « couloir casher » de la communauté juive orthodoxe de Los Angeles. Même si d’autres quartiers juifs tels que Melrose ou La Brea sont aussi fréquentés par une clientèle plus locale, aujourd’hui, le quartier de « Pico-Robertson » est le lieu incontournable des juifs friands de bons repas casher, toutes cultures confondues.

Enquêtes Speciales

ENVOYÉE SPÉCIALE EN ISRAËL: NANNY SEYMAN

Nanny Seyman vend du fromage. Plus exactement, Nanny est la principale importatrice de fromage en Israël.

Enquêtes Speciales

Rachel Bohbot, une médiatrice en quête d’humanité

Jeune maman originaire du Maroc, Rachel nous fait part de son histoire personnelle et des relations qu’elle a avec ses clients. Les couples qui traversent des crises sont souvent forcés de prendre des décisions importantes. Rachel Bohbot explique qu'il faut toujours, tant que possible, chercher à recoller les morceaux et éviter les divorces, mais dans le cas ou cela n'est pas possible, grâce à Rachel, le divorce se passe toujours bien et il n’est pas question de dire le contraire.

Enquêtes Speciales

LES EXPATRIÉS FRANÇAIS LA CALIFORNIE À TOUT PRIX

S’installer à LA et réaliser son rêve américain, est-ce toujours d’actualité ? La ville de LA fait-elle toujours rêver ? Doit-on investir ? L’expatriation a-t-elle toujours autant de succès ? Le conseil de l’avocat d’immigration, Diane HAGGIAG « experte en conseils d’implantation aux Etats-Unis ».